Publicité

4 décembre 2021 - 08:53

Défaite de 6-1 : les erreurs coûtent cher aux 3L 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les 3L de Rivière-du-Loup ont subi un 4e revers en 4 matchs cette saison contre les Éperviers de Sorel-Tracy en s’inclinant par la marque de 6 à 1, ce vendredi 3 décembre, au Centre Premier Tech. Tout était pourtant possible après 40 minutes de jeu pour l’équipe locale, mais le match a rapidement pris une mauvaise tournure en troisième période. 

La troupe de l’entraineur-chef Éric Haley a été la première à s’inscrire au tableau indicateur dès la période initiale, elle qui a connu un bon début de match. Les 3L ont même gardé les devants jusqu’en fin de deuxième période, moment où les visiteurs ont égalisé la marque. 

Au troisième vingt, les Éperviers ont brisé l’égalité rapidement et ils n’ont jamais regardé derrière, profitant de plusieurs erreurs des 3L pour enfiler les buts. Ils ont réussi à déjouer le gardien Éric Brassard, qui en était à son 1er match au Centre Premier Tech, cinq fois en 15 minutes. Deux de ces buts ont été comptés en avantage numérique. 

Maxime St-Cyr a été le seul marqueur des 3L, lui qui a réussi son 17e but de la saison. Devant le filet, trop souvent laissé à lui-même, Brassard a réalisé 23 arrêts sur 29 tirs. 

«Ce sont cinq erreurs individuelles qui nous ont couté le match. Quand tu diriges une équipe, tu as un plan de match, un système, une façon de jouer, mais quand tu t’écroules mentalement, quand tu fais des erreurs parce que tu es mou mentalement, c’est ce que ça fait. Ce sont cinq erreurs mentales qui font en sorte qu’on a perdu et ce n’est pas la première fois», a déclaré Éric Haley après la rencontre.  

De son côté, Maxime Villemaire a partagé qu’il se mettait beaucoup de pression depuis son retour au jeu. Il a aussi pris une grosse part du blâme pour la performance de son trio offensivement. Le vétéran n’a célébré qu’un seul but en huit matchs depuis son retour avec l’équipe. 

«Personnellement, c’est correct de frapper, mais je dois commencer à compter des buts aussi. Je ne peux pas blâmer le trio de St-Cyr et je ne peux pas blâmer Tourigny parce que je ne suis pas là, je ne suis pas à côté de lui. Il faut que je l’aide et je prends le blâme là-dessus», a-t-il dit, visiblement frustré de son rendement. 

Les 3L retrouveront les Éperviers de Sorel-Tracy sur la route la fin de semaine prochaine. Le lendemain, ils accueilleront les Pétroliers du Nord de Laval au Centre Premier Tech. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article