Publicité

29 novembre 2021 - 06:05

Filoup : 10 athlètes en mode dépassement personnel

La première rencontre intérieure sanctionnée par la Fédération québécoise d’athlétisme depuis mars 2020 s’est déroulée le 27 novembre à l’Université McGill. Cette compétition était dite ouverte, c’est-à-dire qu’elle ne divisait pas les athlètes en catégorie d’âge. 

Ainsi, malgré la présence d’une majorité de participants d’âge universitaire, les dix athlètes Filoup, âgés de 12 à 17 ans, ont réussi à récolter une médaille d’argent et deux de bronze en plus d’atteindre le top 10 à 12 reprises. Le groupe Filoup athlétisme, constitué de huit jeunes du programme Sport-études, ont également réussi 84 % records personnels en salle, en plus de quatre standards. Cela est sans compter les quatre records du club, dont deux meilleures performances toutes catégories confondues.

Cette première rencontre intérieure après plus de 20 mois d’attente a mis trois athlètes du programme Sport-études de l’École secondaire de Rivière-du-Loup à l’avant-plan.  

Odélie Drapeau a fait une entrée remarquée au programme cet automne, mais aussi la fin de semaine dernière au stade Tomlinson. Elle a fait écarquiller les yeux des spectateurs et des entraineurs universitaires lors du 300m avec un temps de 43,55 secondes.

Cette performance éclipse la marque d’Axele Fortin-Bélanger de 2014 en 47.11 qui était le record toutes catégories féminines. La journée d’Odélie ne s’est pas arrêtée là, puisque l’athlète U16, qui en était à son premier 1500m, a terminé 3e avec un temps de 5min19 ce qui lui confère son standard Sport-études pour l’an prochain et le record du club U16.

De son côté, Anabelle Larouche (U14) a battu sa marque personnelle en longueur en salle passant de 3m52 à 4m33. Elle a du même coup atteint le standard du programme Sport-études. Toutefois, sa performance la plus marquante a été réalisée lors de son 600m; la Louperivoise a réussi à arrêter le chronomètre en 1min52, battant le temps de Sarah-Duguay-Tardif, en 2007, de plus de quatre secondes. 

Enfin, Mathis Dumont (U18) a démontré qui est le sprinteur de la région louperivoise le plus rapide de tous les temps, mais aussi l’un des plus rapides de sa catégorie au Québec. Avec son chrono de 7,10 secondes, le Saint-Hubertin a battu le record de Nathan Soucy (2017) qui était de 7,31 secondes. Plus impressionnant encore, Mathis a éclipsé le record, toutes catégories, qui appartenait à Alexandro Allison-Abaunza (2010) en 7,28 secondes alors que ce dernier avait 19 ans.  

AUTRES FAITS SAILLANTS

Shanel Landry a terminé 3e au lancer du poids avec un jet de 8m68. Aussi, le relais des garçons, qui comptait sur Mathis Dumont, Noah Dumont (Sport-études), Nathan Lebrun (ESRDL) et Vincent Ouellet (Collège Notre-Dame) a terminé en 2e place avec un chrono 1min50.70 

La prochaine rencontre aura lieu à Québec le 4 décembre pour les athlètes du secondaire. Le lendemain, au Stade Premier Tech de Rivière-du-Loup, aura lieu la rencontre des P’tits Loups (Les premières foulées Bruny Surin) pour voir les athlètes âgés de 5 à 13 ans. Il est d’ailleurs encore temps d’inscrire, jusqu'au 4 décembre, 12 : 00 pm.  Détails ici : https://www.clubfiloup.org/ . 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article