Publicité

26 novembre 2021 - 13:05

Clara Boucher aux Championnats canadiens juniors de Sherbrooke

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Une patineuse de vitesse courte piste de Rivière-du-Loup, Clara Boucher, fait partie d’un groupe sélect d’athlètes qui participent aux Championnats canadiens juniors de patinage de vitesse au cours des prochains jours.  La compétition, présentée du 26 au 28 novembre à Sherbrooke, est l’occasion pour la représente des Loupiots de se positionner officiellement parmi les meilleures athlètes de son groupe d’âge au pays. 

Clara Boucher, 18 ans, s’est qualifiée pour ce rendez-vous lors la première Coupe Canada junior, disputée à Calgary, au début du mois de novembre. Elle a pris le 9e rang au classement général d’un groupe d’une cinquantaine de patineuses. Seules les 24 meilleures recevaient alors leur billet pour les nationaux. 

En Alberta, la Louperivoise a conclu la compétition avec une 4e place au 1000m et une 7e position au 1500m. «Je suis quand même très contente de mes performances, j'ai fait de belles courses et j'ai surtout bien géré mon stress», a partagé l’athlète lors d’un entretien téléphonique. «Mon objectif était de me qualifier et je savais que c’était réalisable. J’étais dans un bon état d’esprit.»

À l'Anneau olympique de Calgary, dans un environnement familier qu’elle connaît bien pour y avoir compétitionné plusieurs fois, Clara Boucher est venue bien près de faire un podium au 1000m, une distance qu’elle apprécie particulièrement. «C’est un bel entre-deux, c’est-à-dire que ce n’est pas aussi court que le 500m où tu dois y aller à fond, et il y a aussi l’aspect stratégie du 1500m. Ça s’est développé, mais j’ai toujours eu un petit faible pour cette distance.»

Membre du Centre régional canadien d’entrainement de courte piste (de Montréal), qui regroupe une vingtaine d’athlètes élites âgés de 15 à 18 ans, Clara Boucher s’entraine une à deux fois par jour, en plus de concilier ses études collégiales. 

L’entrainement régulier sur la glace a d’ailleurs repris le printemps dernier, après plusieurs mois de pause en raison de la pandémie. Pendant une longue période, seuls les entrainements en gymnase ont été possibles. 

«Le point positif, c’est qu’on a pu développer les aspects cardiovasculaire et physique. C’est certain qu’en 4-5 mois [sur la glace], j'aurais pu m'améliorer techniquement, mais je pense quand même que j'ai réussi à bien progresser depuis le mois d'avril. Je suis contente du niveau que j'ai en ce moment.»

CHAMPIONNATS NATIONAUX

Les Championnats canadiens juniors couronneront un champion(ne) nationale junior dans chacune des distances individuelles, ainsi qu’un(e) champion(ne) au classement général. Cette compétition servira également d’évaluation et de sélection pour bâtir l’équipe canadienne qui représentera le pays aux Championnats du monde juniors de l’ISU. 

Clara Boucher souhaite se présenter à ce rendez-vous, l’un des plus importants de la saison, pour avoir du plaisir avant tout. Elle pourra aussi compter sur l’appui de son père qui fera le voyage de Rivière-du-Loup. «Quand mon objectif est de m'amuser, je performe vraiment le mieux. Je ne me fais donc pas vraiment d'attente, je veux juste avoir du plaisir et on va voir où ça me mener.»

Une fois cette compétition derrière elle, Clara concentrera son attention vers les championnats séniors prévus en mars. Les résultats de cette compétition détermineront notamment la composition de l’équipe NextGen, une formation de haute performance (programme national) en courte piste en vue de la saison 2021-2022. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article