X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Une autre façon de bouger avec son animal de compagnie 

durée 21 novembre 2021 | 06h54
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Cani-randonnée, canicross… les sports attelés gagnent en popularité au Québec depuis quelques années grâce à l’expérience dynamique qu’ils procurent. Mais s’ils semblent plutôt intimidants vues de l’extérieur, la réalité est tout autre. Ils sont en fait accessibles à tous et les faire découvrir est la mission que s’est donné Les Loups Attelés, un nouveau club sportif amateur de la région de Rivière-du-Loup.  

    Fondé il y a quelques mois, le club a été mis en place par un groupe de passionné(es) qui souhaitent faire découvrir le plaisir et les opportunités qu’offre le sport à de nouveaux adeptes. «Nous souhaitons faire comprendre que c’est accessible et que c’est une bonne façon d’encourager les bonnes habitudes de vie à la fois chez les chiens et chez les maitres», explique Anika Turgeon, membre du conseil d’administration. «L’objectif est aussi de créer une petite communauté et un sentiment d’appartenance.»

    Le cani-randonnée, c’est de la marche en forêt ou en sentier avec son animal. Celui-ci n’est toutefois pas en laisse, mais plutôt attaché à son maitre grâce à une ceinture adaptée, un harnais de traction et un élastique (bungee). 

    Concrètement, le chien, plus libre de ses mouvements, entraine son maitre vers l’avant et son enthousiasme développe le rythme. L’expérience est dynamique et complètement différente de la marche au pied. «C’est moins impressionnant qu’on pourrait le croire. C’est un super beau sport qui te permet de développer ta relation avec ton chien d’une autre façon. Il apprend à t’écouter par arrière, à connaître la tension, les dénivelés. En général, ça se passe super bien.»

    PAS DE CRITÈRES 

    Ce qui rend la cani-randonnée aussi intéressante – et accessible, rappelons-le –, c’est le peu de prérequis. Outre les équipements de base, qui nécessitent un investissement d’une centaine de dollars, les besoins sont minimes. Le maitre et le chien n’ont pas besoin d’être des athlètes pour apprécier l’expérience. 

    En réalité, la motivation et l’intérêt de faire du sport avec son chien sont les éléments les plus importants. «Tout le monde qui veut prendre soin de sa relation avec son animal, qui veut bouger de façon différente et faire du plein air va aimer ça», assure-t-elle. 

    Anika Turgeon ajoute que les chiens n’ont pas non plus à avoir certaines aptitudes ou à avoir intégré de réponses à certains commandements. Certains maitres se montrent même parfois surpris de constater l’énergie de leur animal en cani-randonnée, ainsi que la vitesse avec laquelle ils apprennent à suivre le bon rythme.  

    «On pourrait parfois penser que notre chien n’est pas le plus sportif, mais on constate un bel effet d’entrainement avec la cani-randonnée ou le canicross. Souvent les chiens, de tous les âges, réagissent bien et suivent naturellement les amis qui marchent ou courent devant. Tout se passe très bien, autant pour le maitre que l’animal.»

    RANDONNÉES 

    Les Loups Attelés propose une activité de cani-randonnée (parfois aussi appelée cani-trail) ou de canicross par semaine, le dimanche matin. Chaque fois, un nouvel environnement est privilégié. Les sorties durent environ une heure.

    «Nous allons à Notre-Dame-du-Portage, à Cacouna, au Kamouraska…On essaie de faire découvrir de nouveaux sentiers de randonnées et de varier l’expérience. On parle d’un parcours de 5 kilomètres, en moyenne. L’été, on s’assure aussi d’avoir accès à un point d’eau pour que les chiens puissent se rafraichir.»

    Joindre le club, qui est membre de l’association Mushers et athlètes canins du Québec, vient avec un frais de 50 $ annuellement. Cette somme permet cependant d’avoir accès à des assurances, en autres. 

    Afin que les personnes intéressées puissent s’initier et confirmer que l’activité est pour elles, Les Loups Attelés offre deux sorties gratuites en cani-randonnée avant l’inscription. Une activité découverte est également organisée le 21 novembre (visitez la page Facebook pour tous les détails).

    «Les sports attelés offrent une opportunité de marcher ou courir autrement avec nos animaux. Si les gens aiment marcher ou courir avec leur chien, faire du plein air, plusieurs apprécieront beaucoup.»

    Notons qu’il existe maintenant une variété impressionnante de sports canins attelés, en plus de la cani-randonnée ou du canicross, populaire un peu partout en province. Les sorties tractées à vélo, à trottinette d’hiver ou même en raquettes sont possibles, selon le degré de confort et d’ambition du maitre. Il peut aussi y avoir un aspect compétitif au sport.

    Une diversification à laquelle Les Loups Attelés ne ferme pas la porte à moyen et long terme. «Pour le moment, on se concentre sur l’accessibilité, sur le sport amateur, mais plus les membres auront de l’expérience et de l’intérêt, éventuellement, on va être capable de monter le niveau de performance.»

    Beaucoup de plaisir en perspective pour les chiens et les maitres actifs de la région. 

     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 15h29

    Émilien Boily, joueur défensif du mois de novembre 

    La Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) a dévoilé les honneurs individuels du mois de novembre, ce lundi 5 décembre. Le gardien des 3L de Rivière-du-Loup, Émilien Boily, a obtenu le titre du joueur défensif.  En quatre départs, Boily a maintenu une fiche de trois gains contre un revers en tirs de barrage. Il fut le gardien mis à l’épreuve le ...

    5 décembre 2022 | 6h49

    Arnaud Bouchard, passionné de planche à voile 

    Un athlète de Pohénégamook, Arnaud Bouchard, semble destiné à un très bel avenir dans le milieu de la planche à voile. À la fin octobre, l’athlète de 20 ans a réussi son entrée compétitive en récoltant de belles performances lors d’un important rendez-vous organisé en Caroline du Nord.  C’était la première fois que le planchiste participait à une ...

    5 décembre 2022 | 6h34

    Ballon sur glace : un tournoi important au Témiscouata 

    Du vendredi 9 au dimanche 11 décembre prochain, le Ballon sur glace (BSG) mineur du Témiscouata accueillera un important tournoi de ballon sur glace qui s’adresse aux jeunes joueurs.  En effet, c’est plus de 250 joueurs et 22 équipes provenant notamment du Témiscouata, de Saint-Cyprien, de Sayabec, de Bécancour et de Lanaudière qui fouleront la ...