Publicité

28 septembre 2021 - 23:37 | Mis à jour : 30 septembre 2021 - 09:27

Les joueurs du CIEL-FM sont champions! 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le CIEL-FM de Rivière-du-Loup a remporté les grands honneurs de la saison 2021 dans la Ligue de baseball Puribec. La formation louperivoise a savouré un gain de 1 à 0 contre les Braves du Témiscouata, ce mardi 28 septembre, afin de soulever la Coupe Verret-Couture. Il s'agit d'un premier championnat depuis 2015 pour la troupe dirigée par l'entraineur François Caron. 

Guillaume Chénard a joué les héros pour les visiteurs, lorsqu'il a claqué une balle rapide du lanceur Dany Paradis-Giroux de l'autre côté de la clôture en neuvième manche. Le pointage était alors toujours 0-0. 

Le jeune homme, qui évoluait encore tout récemment avec les Voyageurs du Saguenay dans la LBJEQ a été inséré dans la formation en remplacement de Jeff Richard. Son entrée dans le milieu du match aura finalement fait la différence et mis fin à tout un duel de lanceurs entre Paradis-Giroux et Jimmy Durette, deux des meilleurs joueurs du circuit. 

«C'est incroyable de vivre quelque chose comme ça. Une bombe en neuvième manche, le feeling de traverser les buts et de rejoindre les gars pour célébrer... c'était magique», a avoué Guillaume Chénard, au coeur des célébrations sur le terrain du Parc des Braves. «C'est assurément une de mes très belles victoires en carrière», a-t-il lancé. 

L'histoire de ce septième match entre le CIEL-FM de Rivière-du-Loup et les Braves Batitech du Témiscouata en est une comme il s'en écrit peu. Nez à nez après six rencontres pour la plupart chaudement disputées, les deux équipes avaient rendez-vous pour ce match ultime là où le championnat s'est remporté il y a un an. Il aura fallu une prolongation et un coup de circuit dramatique pour que le duel soit finalement départagé entre les champions défendants et les aspirants. 

«Wow! On dit souvent que des grands moments se produisent lors des matchs numéro 7 et c'est ce qu'on a vécu ce soir. Les deux lanceurs ont offert de grandes performances. De notre côté, ça se résume à de beaux jeux en défensive, le circuit en prolongation et toute une partie de Jimmy Durette. Je suis vraiment content. C'est un feeling incroyable», a confié l'entraineur-chef, François Caron. 

En contrôle après quatre matchs, elle qui menait la série 3 à 1, la formation louperivoise a vu les Braves Batitech sur leur meilleur jour lors des deux rencontres suivantes, si bien qu'elle était de retour en terrain ennemi pour le match ultime. Malgré un momentum à l'avantage de leurs adversaires, les joueurs du CIEL-FM ont fait preuve de beaucoup de caractère en trouvant le moyen de vaincre la puissance que représentaient les Braves à la maison. 

Au monticule pour le Témiscouata, Dany Paradis-Giroux a été à la hauteur de la tâche qui lui était confiée. Il a réalisé 17 retraits sur des prises, une performance tout simplement exceptionnelle. Son vis-à-vis, Jimmy Durette, a cependant lui aussi connu un très fort match en réussissant un total de 73 prises sur 93 lancers. Nul doute, les artilleurs ont volé la vedette de cette partie de championnat. 

«Dany a joué toute une game de l'autre côté. C'était vraiment un match de lanceurs, mais on a réussi à profiter de notre chance avec un gros de circuit de Guillaume», a souligné Jimmy Durette après le duel, soulignant qu'il se sentait en confiance quand il est arrivé sur la butte en fin de neuvième manche pour clore le match. 

«C'est pour ça qu'on joue encore : pour gagner des matchs 7 et célébrer avec une gang de chums», a-t-il dit, le sourire aux lèvres. 

Acquis par l'organisation louperivoise avant la présente saison, Durette a sans surprise été élu joueur des séries. Le vétéran a non seulement brillé comme lanceur, il a participé à l'effort offensif, frappant trois circuits dans cet affrontement de sept matchs contre le Témiscouata. En carrière dans la Ligue de baseball Puribec, Jimmy Durette a maintenant remporté un championnat dans trois équipes différentes. 

Après la partie, les éloges étaient lancées de toute part envers le joueur étoile de 36 ans. 

«Jimmy amène beaucoup sur le terrain, de l'expérience, de la confiance. Il donne des conseils et il contribue à tous les niveaux. C'est une grosse acquisition pour nous. Louis [Deschênes] a fait une grosse job en allant le chercher. La transaction a été critiquée, mais on a la preuve ce soir qu'elle a été payante pour nous autres», a analysé François Caron. 

«Ç'a été une très grosse acquisition pour nous, a aussi soutenu Raphaël Bérubé. Il frappe, il lance, il est redoutable tout le temps. Ce soir, il nous a offert neuf manches de qualité. Ce n'est pas rien. Il murit d'année en année et n'importe quelle équipe serait chanceuse de l'avoir avec elle.»

Plusieurs membres de l'organisation du CIEL-FM de Rivière-du-Loup ont expliqué la victoire in extremis de mardi par la présence de plusieurs leaders au sein de la formation. Tous s'entendent pour dire que l'équipe, un savant mélange de jeunes joueurs et de vétérans, avait tout pour remporter les grands honneurs cette saison. Elle peut maintenant dire mission accomplie. 

Plus de détails suivront... 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article