Publicité

30 août 2021 - 08:42

Patinage de vitesse courte

Pas le résultat souhaité pour Alexis Marceau

Pierre-Luc Chenel

Par Pierre-Luc Chenel, journaliste

Twitter Pierre-Luc Chenel

Alexis Marceau n’a pas vécu des Championnats canadiens de patinage de vitesse courte piste à la hauteur de ses attentes. La compétition qui était aussi un tremplin vers la formation de l’équipe canadienne olympique a été disputée du 21 au 29 aout à l’Aréna Maurice-Richard de Montréal.

Sur une période de 5 jours de compétition, les épreuves du 500 mètres, 1000 mètres et 1500 mètres ont été disputés à 3 reprises. Les deux meilleurs résultats de chaque distance ont été conservés pour façonner le classement.

Avec ses 7 214 points, Alexis Marceau a conclu au 18e rang sur les 20 patineurs présents. « Pour vrai, ce fut probablement une des pires compétitions de ma vie. Je ne sais pas trop ce qui s’est passé, mais ce sera un apprentissage, a-t-il résumé. Ça n’a pas été comme je voulais. »

Ses meilleurs résultats sur 500 mètres ont été des 12e et 17e places, sur 1000 mètres des 9e et 17e positions, tandis que sur 1500 mètres, des 8e et 16e rangs. « Beaucoup de petites choses ont fait défaut. Physiquement, j’étais plus entrainé que jamais et je ne sais pas si j’ai atteint mon plein potentiel au bon moment, a avoué l’athlète de 22 ans. Mentalement, après la première fin de semaine qui a vraiment mal été, je n’ai pas réussi à rester autant concentré pour le reste de la semaine. »

Alexis Marceau soutient que sa préparation a été adéquate pour la compétition nationale. « J’ai fait autant de programmes d’entrainement que les patineurs qui ont gagné. Mon volume d’entrainement était immense. J’ai fait beaucoup de choses et c’était peut-être trop, a-t-il décrit. Par rapport à l’endurance, je pense que j’étais prêt. »

UNE PREMIÈRE

Malgré les déceptions sur la glace, le patineur de Rivière-du-Loup est heureux d’avoir pu vivre cette première sélection olympique, lui qui a dû se qualifier au préalable avec une épreuve de poursuite. « Cet été, j’étais plus concentré à être parmi les 8 premiers, a dit Marceau. En ce moment, je suis déçu, mais si je regarde mon parcours en carrière, de participer aux sélections olympiques, c’est vraiment un gros accomplissement, a-t-il admis, précisant qu’il a sorti son calepin de notes pour le futur. Avec l’expérience, tu es plus calme après un mauvais résultat puisque tu peux te reprendre. Cette expérience peut payer dans une grande compétition comme ça. »

L’avenir d’Alexis Marceau en patinage de vitesse courte piste n’est pas encore défini. Étudiant en génie à l’Université McGill, il y va une saison à la fois. « Avec la compétition que je viens d’avoir, je ne me suis pas qualifié pour beaucoup de compétitions, donc je pourrai suivre plus de cours », a conclu le patineur.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article