Publicité

23 août 2021 - 10:15 | Mis à jour : 17:11

De la visibilité pour le baseball féminin

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Les 21 et 22 aout derniers, l’équipe provinciale U16 de baseball féminin était présente à Rivière-du-Loup au stade municipal pour donner de la visibilité à leur sport. L’évènement comptait, notamment, des affrontements entre les joueuses de Québec et des joueurs de la région, ainsi qu’une clinique avec le but avoué de transmettre le goût de jouer aux jeunes filles.

Alex-Ann Gamache, joueuse de baseball de Saint-Antonin, était de la partie. Pour sa mère, Estelle Desrosiers, il était important d'assurer de la visibilité aux filles: «Elles ont autant leur place que les garçons dans le sport. On le sait, quand les garçons les voient, ils se disent que ça va être facile de les battre. En fin de compte, elles leur donnent du fil à retordre». 

Bien que les joueuses n’aient pas remporté le match contre les joueurs étoiles U15 de la région, elles l’ont mené pendant un bon moment. Ce n’est qu’à la dernière seconde que l’équipe masculine locale a volé la victoire par une marque de 6 à 5. Même si les filles n’ont pas gagné, l’évènement de cette fin de semaine consistait à promouvoir le baseball féminin. Selon Mme Desrosiers, si ça a pu donner le goût à des petites filles de commencer à jouer, ça sera mission accomplie.

«Ce n’est pas parce qu’on vient d’une région éloignée qu’il n’y a pas la possibilité de se rendre loin», confie la mère de la baseballeuse. Elle rapporte que sa fille n’est pas la première joueuse d'ici à faire l’équipe Québec est loin d’être la dernière, elle qui a remarqué une effervescence autour du baseball féminin. L’année 2021 serait une année record concernant les inscriptions pour les filles au baseball comparé aux années antérieures. D’ailleurs, une équipe U9 entièrement féminine a pris forme dans le Témiscouata, ce qui n’avait jamais eu lieu auparavant.

Une ligue féminine dans le Bas-Saint-Laurent?

Alex-Ann a débuté le baseball parmi les garçons. Après une pause, elle a recommencé, toujours dans une équipe mixte. Maintenant qu’elle est avec l’équipe Québec de baseball féminin, elle ne regrette pas son parcours. «C’est sûr que j’aurais aimé faire mon début avec des filles, mais ça n’aurait pas changé grand-chose. Je pense que ça a été positif de jouer avec les garçons, ça m’a donné un défi de plus. De cette façon, j’ai appris à faire ma place. », explique la sportive de 16 ans.

L’adolescente et sa mère souhaiteraient qu’une ligue de baseball féminine soit mise en place dans la région. D’après elles, les retombées pourraient être bonnes. Centraliser ce sport pour les filles pourrait le rendre plus accessible. «Les jeunes filles pourraient être plus attirées et moins gênées si elles s’engageaient dans une équipe féminine», pense Estelle Desrosiers.

En attendant, mère et fille espèrent que l’évènement de cette fin de semaine aura permis d’encourager les filles à s’inscrire au baseball pour créer plus d’équipes sur le territoire. «Je veux que plus de filles du Bas-Saint-Laurent jouent. Je pense vraiment qu’on serait capables de compétitionner s’il y avait plus de filles qui s’impliqueraient», souffle Alex-Ann.

C’est encore loin du compte pour la création d’une ligue dans la région avec une inscription féminine en atomes U9, puis trois en moustiques U11 au Baseball mineur à Rivière-du-Loup. Cependant, une initiative comme celle d’Alex-Ann Gamache et sa mère permet de se rapprocher de ce but et d’ouvrir les portes du baseball féminin aux jeunes filles d’ici.

Publicité


Publicité

Commentez cet article