Publicité

20 août 2021 - 11:37 | Mis à jour : 15:40

Levasseur et Labrie poursuivent l'aventure avec l'Océanic de Rimouski

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Le défenseur Thomas Levasseur de Rivière-du-Loup n'a pas manqué sa chance de faire bonne impression à son premier match hors-concours avec l'Océanic de Rimouski jeudi soir en marquant le premier but du premier match hors-concours de l'équipe remporté 4-1 face aux Remparts de Québec au Colisée Financière Sun Life.

Le numéro 53 a ouvert la marque au début de la deuxième période. Sur le jeu, Charles Côté et Jules Boilard ont obtenu des mentions d'aide. Levasseur impliqué dans plusieurs moments clés du match a aussi été puni dans le dernier tiers de la 3e période. Une pénalité heureusement sans conséquence.

Le Louperivois a complété le match avec une fiche d'un but et un différentiel de +/- 1 avec trois tirs cadrés. Sans grande surprise, le nom de Thomas Levasseur, qui a le statut de joueur invité, ne figurait pas vendredi matin dans la liste des 13 joueurs retranchés du camp de l'Océanic.

RÉACTION

«J'étais fébrile au début, l'Océanic, c'est l'équipe de mon enfance, j'ai toujours espéré me rendre là et de marquer le premier but. Donc c'était vraiment spécial, mais il n'y a qu'un tout petit du bout de chemin qui est fait», souligne Thomas.

Ce dernier ne se berce pas d'illusions, avec le retour de six vétérans à la défense peu de postes semblent ouverts. Il profite donc de chaque instant pour apprendre et s'améliorer. «Je veux montrer ce dont je suis capable et montrer que je progresse aussi.»

S'il devait être retranché, Thomas Levasseur espère joindre les rangs des Albatros du Collège Notre-Dame où il pourra partager son expérience et jouer un rôle de vétéran. «Luke Coughlin, un 4e choix, il n'a que 16 ans et c'est déjà un professionnel, tu apprends de lui, mais tu peux le partager aux autres aussi.»

Quant à l'entraineur Serge Beausoleil, réputé comme un entraineur exigeant, le numéro 53 adhère entièrement à sa philosophie et à l'éthique de travail mise en place. «Tu dois fournir l'effort, mais il le dit, c'est un "partnership" avec les joueurs. Il est exigeant, mais il va aussi t'en donner et il te pousse plus loin. En plus c'est tellement une bonne personne», souligne Thomas Levasseur.

Était-il nerveux avec la vague de coupures ? «Philippe Labrie et moi, on se faisait des scénarios dans nos têtes. On n'a pas le contrôle, mais quand on a vu que noms n'étaient pas sur la feuille, nous étions bien contents!»

PHILIPPE LABRIE

Parlant de Philippe Labrie, ce dernier a lui aussi évité d’être retranché. Le défenseur gaucher issu de la structure des Albatros du Collège Notre-Dame a aussi disputé le premier match préparatoire de l'Océanic.

Arborant le numéro 17, Labrie est un choix de 10e ronde au repêchage de 2020. Les deux joueurs qui se connaissent depuis le MAGH sont des amis de longue date. «C'est le fun d'être ici avec lui et Cédric Massé (gardien des Albatros et présent au camp de l'Océanic). On y va présence par présence», ajoute Thomas Levasseur.

À VENIR

Après une pratique vendredi soir, l'Océanic accueillera ses vétérans. La compétition interne s'en trouvera encore plus relevée. «Je suis un joueur invité, d'être encore là, d'avoir encore la chance de me prouver, de travailler fort, je suis vraiment heureux», ajoute le numéro 53.

Les joueurs de l'Océanic retrouveront les Remparts le 24 aout prochain, toujours au Colisée Financière Sun Life à 19 h.

Publicité


Publicité

Commentez cet article