Publicité

17 août 2021 - 06:59 | Mis à jour : 08:55

Justine Pelletier participe au camp de sélection de Rugby Canada

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

La joueuse de rugby originaire de Rivière-du-Loup Justine Pelletier participe du 13 au 21 aout au camp de sélection de Rugby Canada à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Il s’agit de l’une des plus importantes étapes de la préparation de l’équipe nationale sénior en vue de la Coupe du monde qui aura lieu à l’automne 2022 en Nouvelle-Zélande.

Ce camp d’entrainement rassemble les 50 meilleures joueuses de rugby au pays. L’athlète louperivoise souhaite ainsi se tailler une place dans l’équipe qui portera les couleurs du Canada lors de la prochaine Coupe du monde de rugby.

«Il me reste encore du boulot à faire. Nous sommes un groupe de femmes travaillantes qui partagent la même passion. Elles viennent de partout au Canada, ce sont des athlètes de haut niveau et ça donne des entrainements de qualité, c’est motivant de jouer avec elles», a commenté Justine Pelletier. Cette dernière a participé en juillet dernier à un camp d’entrainement réunissant certaines des meilleures joueuses de l’est du pays.

Elle a ainsi été invitée à l’instar de trois autres joueuses du Québec, soit Karen Paquin (médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Rio en 2016), Marie Thibault et Sarah-Maude Lachance. «Je connaissais déjà plusieurs des joueuses, mais il reste que ce sont des modèles pour moi, même si on joue maintenant dans le même groupe. Elles ont une éthique de travail extraordinaire et plusieurs ont beaucoup plus d’expérience que moi», ajoute Justine Pelletier.

L’athlète a pris la décision d’aller jouer en France avec les Lionnes du Stade Bordelais afin de poursuivre son développement à l’étranger et de continuer à jouer malgré la pandémie. Elle y a vécu une très belle expérience qu’elle compte répéter l’automne prochain. «C’est certain que ça n’a pas nui à mon parcours. J’ai eu la chance de toucher à un ballon de rugby cette année. Je voulais sortir de ma zone de confort et la France m’a permis de faire ça», constate-t-elle.

L’équipe féminine de rugby du Canada occupe le 3e rang du Classement mondial de World Rugby et évoluera dans le Groupe B avec les États-Unis et des équipes qualifiées de l’Europe et de l’Asie.

Publicité


Publicité

Commentez cet article