Publicité

26 juillet 2021 - 09:42 | Mis à jour : 15 août 2021 - 10:12

Énorme succès pour le Triathlon du Mont-Saint-Mathieu 

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Toutes les réactions 1

Sous la pluie ruisselante, près de 350 athlètes se sont démenés, ce 25 juillet, lors de la première édition du Triathlon Mont-Saint-Mathieu dans la municipalité de Saint-Mathieu-de-Rioux. Les organisateurs Carl Charron et Patrick Dumont concluent que l’événement a connu un incroyable succès.

«On peut être fiers de ce qu’on a accompli […] Malgré la température qui était un peu moins intéressante en après-midi, les gens disent qu’on avait une belle équipe, une superbe qualité d’événement, un parcours exceptionnel et une bonne organisation pour un premier triathlon. On est bien contents», se réjouit Carl Charron.

L’encouragement citoyen, ainsi que celui des bénévoles, a charmé bien des athlètes. Une soixantaine de personnes ont aidé à concrétiser l’événement et à le rendre vivant. Une équipe d’ambulanciers, et un groupe de la Sûreté du Québec sur l’eau, étaient aussi en place pour la sécurité des participants. Ce détail a retenu l’attention de plusieurs et a vraiment été apprécié.

Ann-Sophie Czech, qui a pris la deuxième position chez les femmes pour le triathlon olympique, partage cette opinion. Elle a trouvé l’organisation géniale. D’après elle, l’ambiance était très agréable. «L’expérience que j’ai vécue à Saint-Mathieu m’encourage à revenir l’an prochain», indique la sportive qui en était à son premier triathlon en distance olympique. 

La jeune femme s’est aussi réjouie de pouvoir participer à un événement sportif à nouveau. La mise en place de ce deuxième triathlon dans la région a permis de motiver les athlètes dans la poursuite de leur sport malgré la pandémie. Selon Carl Charron, c’est une caractéristique unique qui a rassemblé les participants ce dimanche. Leur fébrilité et leur excitation se voyaient sur leurs visages. 

UN SITE ENCHANTEUR

En plus du bon déroulement des activités, les gens sur place ont louangé l’endroit où avait lieu la compétition. L’eau pour la nage était propre et offrait une magnifique vue sur le lac. Le parcours de vélo était plus long (20 km) que dans les triathlons habituels, ce qui a plu à un bon nombre de sportifs. «Habituellement, il y a plusieurs boucles, ce qui fait que c’est redondant pour les participants puisqu’ils pédalent toujours avec la même vue», explique le co-organisateur. Durant le parcours, les cyclistes passaient devant un vignoble, roulaient dans les montagnes et dans le village. 

M. Charron raconte que c’est un peu la même chose pour la partie de course où il y avait un panorama unique et, à la limite, un microclimat. D’ailleurs l’asphalte des routes de la compétition était de qualité, puisque le revêtement de la chaussée a été refait en 2020. Elliot Bérubé, médaillé de bronze pour le triathlon olympique a adoré le parcours : «Il était bien structuré, non-redonnant et personne ne pouvait être avantagé parce qu’il était varié et exigeant.»

UN PRÉSIDENT D'HONNEUR HORS DU COMMUN

Les organisateurs du Triathlon Mont-Saint-Mathieu se disent choyés d’avoir eu Pierre Lavoie à leurs côtés comme président d’honneur et comme participant. De surcroît, ce dernier a remporté la première place du triathlon sprint, lui qui est sorti de sa retraite pour la compétition. Il a partagé cette expérience avec son fils, Bruno-Pierre, qui exécutait son premier triathlon.

Grâce à ce sportif québécois connu, l’événement a compté sur un plus grand engouement et une belle crédibilité. «Il est un passionné de sport. Il a rencontré, parlé avec les gens de sa passion. Il la donne, la transfert et c’est ce dont on a besoin dans le monde de l’activité physique», témoigne Carl Charron.

Avec un temps de 2 heures et 31 minutes, Ann-Sophie Czech a remporté la deuxième position chez les femmes pour le triathlon olympique. La sportive s’est dite très contente de sa performance, elle qui n’avait pas d’attente au niveau des temps.

Pour la même distance, Elliot Bérubé s’est classé troisième chez les hommes avec un chrono de 2 heures et 10 minutes, soit à moins d’une minute du vainqueur. «Je crois que j’ai été en mesure de démontrer le travail que j’ai fait dans la dernière année, surtout pour la partie vélo et natation», confie le jeune homme, heureux de sa performance. Bien qu’il ait manqué un peu d’énergie vers la fin du parcours, il relate que ce n’est que partie remise. Annabelle Dumais, pour sa part, est arrivée au 9e rang chez les femmes pour la même course.

Cette compétition d’envergure, qui a connu une excellente première année et où des athlètes de la région se sont démarqués, reviendra à coup sûr dès l’an prochain. D’après Elliot Bérubé, les organisateurs ont mis la barre haute pour la deuxième édition
 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Est-ce possible de connaître ceux qui sont montés sur les podiums? Merci. Félicitations pour les organisateurs et les participants!

    Caron Jérôme - 2021-07-27 21:23