Publicité

16 juillet 2021 - 14:24

Justine Pelletier participe à un camp d’entrainement de Rugby Canada

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La joueuse de rugby louperivoise Justine Pelletier continue de franchir les étapes vers une possible sélection sur la prochaine équipe nationale qui représentera le pays à la Coupe du monde 2022. L’athlète participe ces jours-ci à un camp d’entrainement réunissant certaines des meilleures joueuses de l’Est du pays. 

Le Camp de l’Est est organisé à Montréal, du 15 au 18 juillet. Pas moins de 34 athlètes basées dans les provinces du Québec, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse participent aux entrainements. 

Selon Rugby Canada, l’accent du camp est mis sur la prise de contact avec les joueuses après une période forcée de séparation, ainsi que sur le lancement de l’entraînement et du programme de performance pour la Coupe du Monde de Rugby de l’an prochain en Nouvelle-Zélande.

«Le Camp de l’Est est une belle opportunité de démontrer aux entraîneurs notre niveau de jeu et nos aptitudes de joueuses. C’est aussi le retour au rugby pour certaines, mais surtout un nouveau départ pour le programme après ces longs mois d’attente. Au rugby, les connexions entre joueuses sont importantes et comme le Canada est très grand, il faut prendre le temps de se côtoyer en personne et sur le terrain», a partagé Justine Pelletier, vendredi, soulignant qu’elle attendait ce rendez-vous et l’opportunité de retrouver des amies avec beaucoup d’impatience. 

«C’est une première étape avant le gros camp du 13 août prochain qui servira de sélection pour le reste de la préparation à la Coupe du monde. L’équipe ne sera pas coulée dans le béton, mais disons que c’est un grand pas de plus vers [cette compétition].»

La Coupe du Monde de Rugby 2021 sera disputée en octobre et en novembre 2022 en Nouvelle-Zélande, après l’annonce du report d’un an de la compétition en raison de la pandémie de COVID-19. Le Canada évoluera au sein du Groupe B avec les États-Unis et une équipe qualifiée de l’Europe et de l’Asie. 

Au cours des derniers mois, Justine Pelletier n’a pas chômé. L’athlète a pris la décision d’aller jouer en France afin de poursuivre son développement dans le sport. Elle y a vécu une très belle expérience qu’elle compte répéter l’automne prochain. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article