Publicité

18 février 2021 - 06:55 | Mis à jour : 24 février 2021 - 10:07

Beau succès pour les ateliers de hockey communautaire avec les Albatros 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Des ateliers de hockey communautaire, organisés grâce à un partenariat entre les Albatros du Collège Notre-Dame et la Ville de Rivière-du-Loup, font de nombreux heureux ces jours-ci sur les patinoires de quartier de la ville. 

Plus de 40 enfants sont inscrits à ces séances peu ordinaires dirigées par des joueurs de la formation midget AAA. Rassemblés en petits groupes, les participants sautent sur la glace avec un ou deux joueurs afin de pratiquer leurs habiletés avec la rondelle et leur patinage, au plus grand plaisir de toutes les personnes impliquées. 

Ce n’est pas d’hier que l’organisation des Albatros du Collège Notre-Dame s’implique dans la communauté. Cet automne, celle-ci a communiqué son intérêt à redonner au suivant et à participer à un projet semblable à Rivière-du-Loup. Une proposition qui a été accueillie à bras ouverts par la Ville.

Les ateliers ont rapidement trouvé des jeunes intéressés. Si l’occasion de fouler la glace avec un Albatros est assez unique, force est de constater que celle de simplement jouer au hockey avec quelques amis dans cette période folle de pandémie est également très attirante. 

Pour les oiseaux, l’occasion est belle de transmettre leur passion pour le sport à de jeunes hockeyeurs. Les athlètes midget AAA représentent assurément une belle source d’inspiration pour la prochaine génération de joueurs.

«Les jeunes s’identifient beaucoup aux joueurs plus vieux. On souhaite les motiver à continuer dans le hockey», a partagé l’entraineur-chef des Albatros, Mike Maclure, soulignant que l’implication communautaire est une priorité pour l’organisation. 

«C’est une valeur qu’on veut inculquer à nos joueurs, poursuit-il. Développer un sentiment d’appartenance fort envers l’équipe, ça passe aussi par cette implication et c’est important pour nous.»

À la Ville de Rivière-du-Loup, on salue aussi la réalisation de ce partenariat. «C’est vraiment une très belle collaboration et un bel exemple d’engagement de la part des Albatros. Ce sont les jeunes qui en profitent et qui peuvent bénéficier de leur expérience», a souligné Karine Plourde, conseillère en communication pour la Ville. 

Les jeunes joueurs, âgés de 6 à 8 ans et de 9 à 13 ans, étaient très heureux de retrouver la patinoire et une activité de hockey communautaire, cette semaine. Un plaisir partagé par leurs ainés, assure le défenseur louperivois Thomas Levasseur qui a dirigé un entrainement dans le parc Cartier. 

«C’est sur une patinoire extérieure que j’ai vraiment commencé à aimer le hockey. Quand j’étais jeune, j’idolâtrais aussi les joueurs des Albatros, alors de pouvoir venir jouer avec eux aujourd’hui, en étant membre de l’équipe, j’ai trouvé ça le fun», a-t-il raconté. 

L’attaquant Carl-Anthony Massé, également de Rivière-du-Loup, a aussi apprécié l’expérience. «Les jeunes sont sortis avec leur grand sourire et des étoiles dans les yeux. C’était ça le plus important, on est contents», a-t-il dit aux côtés de son coéquipier Thomas-Loïc Horth sur la patinoire de l’école Roy.

Si la température et les restrictions sanitaires le permettent toujours, l’initiative devrait se poursuivre pour encore quelques semaines. Actuellement, en raison de l’intérêt porté à ce projet, toutes les places sont comblées, mais il ne fait pas de doute que des ateliers semblables pourraient revoir le jour dans le futur. 


 

Publicité


Publicité

Commentez cet article