Publicité

27 novembre 2020 - 10:03

Les Panthères du Haut-Madawaska devront passer leur tour cette saison

Devant la perte de plusieurs joueurs et le manque d'ouverture des dirigeants du circuit en temps de pandémie, la direction des Panthères du Haut-Madawaska est dans l'obligation d'annoncer que l'équipe prendra une année sabbatique pour la saison 2020-202 dans le Circuit régional de hockey. 

C'est avec très grand regret que les dirigeants des Panthères en sont venus à cette conclusion. Malgré toutes les embuches, l'objectif était de mettre une équipe sur la glace cette saison, comme la tradition le veut depuis les débuts de la Ligue dans les années 90. 

Dans les dernières semaines, le personnel hockey a travaillé d'arrache-pied pour trouver des solutions, mais en vain. Les Panthères, qui comptent normalement sur plusieurs joueurs du Témiscouata (Transcontinental), ont présentement une douzaine d’athlètes disponibles seulement, ce qui est insuffisant pour amorcer une saison en toute quiétude. L’organisation ne souhaite pas prendre le risque de perdre une partie par défaut, faute de joueurs. Il s'agirait d’un manque de respect pour le circuit et pour les commanditaires, estime-t-elle.

Les dirigeants des Panthères estiment qu’il est important de mentionner que le Circuit régional de hockey a refusé toutes les demandes qui auraient pu permettre aux Panthères de jouer dans la Ligue cette saison. Que ce soit la demande d'un importé supplémentaire ou la demande de parler à des joueurs retraités des autres secteurs, toutes ces pistes de solution ont été rejetées. 

Pourtant, toutes les autres équipes ont eu certain privilège comme l’agrandissement de leur territoire. Rappelons qu'en excluant le territoire du Québec en période de COVID, le territoire du Haut-Madawaska ne compte que 3 714 citoyens. 

La direction des Panthères du Haut-Madawaska voudrait remercier ses partisans et ses commanditaires pour leur appui et leur contribution. L'équipe sera de retour l'an prochain, si les conditions le permettent. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article