Publicité

1 novembre 2020 - 06:53

Une nouvelle clientèle pour la motoneige 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Faute de pouvoir s’évader sous le soleil de la Floride cet hiver, plusieurs Québécois passeront la prochaine saison froide sur le dos d’une motoneige. Les détaillants de la région, spécialisés dans la vente de véhicules hors route, se réjouissent d’accueillir une nouvelle clientèle en magasin depuis quelques semaines. 

Chaque année, l’automne est marqué par un engouement important envers la motoneige dans l’Est-du-Québec. Cependant, la saison 2020-2021 pourrait être exceptionnelle alors que l’intérêt pour ces véhicules récréatifs est à la hausse en raison de la difficulté, voire l’impossibilité, d’atteindre les destinations soleil. 

Jean-François Morneau, propriétaire de Jean Morneau Inc. de Rivière-du-Loup et Saint-Pascal confirme que le sport gagnera le cœur de nouveaux amateurs au cours des prochains mois. Déjà, en magasin, il constate une demande locale très importante de ses produits. 

«C’est le gros moment de l’année pour nous et c’est difficile de quantifier une hausse des ventes actuellement, parce que nous sommes toujours en effervescence. Mais on sent vraiment qu’il y a de nouveaux adeptes. Je dirais même facilement 30 % de nouveaux clients», note-t-il. 

«On ressent un engouement dans la vente de l’usager aussi et certainement auprès des gens qui ne peuvent pas aller dans le Sud cet hiver. C’est vraiment réel et perceptible. Les ventes de souffleuses sont d’ailleurs également très bonnes», ajoute l’homme d’affaires en riant. 

Il faut dire que la pratique de la motoneige cadre parfaitement avec les consignes de distanciation physique qui sont prescrites par les autorités publiques, au même titre que la randonnée en moto ou en véhicule tout terrain (VTT) au cours de l’été.  «Les gens savent qu’ils vont rester dans la région. Ils sont invités par des amis et s’organisent des randonnées. [La pandémie], ç’a vraiment ce côté positif-là», croit Jean-François Morneau. 

À Témiscouata-sur-le-Lac, le propriétaire de Roger A. Pelletier, Gaétan Pelletier, confirme lui aussi que de nouveaux motoneigistes attaqueront les pistes de la région et du Québec ces prochains mois. 

L’entrepreneur constate déjà une hausse des ventes, comparativement à l’année dernière. Certains véhicules ont même été réservés et vendus en plein été ce qui est normalement très rare.

«La demande pour la motoneige a été devancée cette année. Habituellement, le «boom» survient après la saison de chasse. Cette fois, on a eu des demandes au mois de juillet et au mois d’aout. Il y a vraiment un engouement plus fort qu’à la normale», mentionne-t-il, expliquant compter aussi sur la clientèle du Nouveau-Brunswick qui n’hésite pas à magasiner par téléphone ou courriel. 

M. Pelletier est maintenant curieux de savoir si l’intérêt envers la motoneige sera aussi impressionnant (au cours des prochains mois) que celui observé pour les VTT, les côtes à côtes et les motomarines, cet été. De ce côté, la demande a été si forte que plusieurs modèles ont été en rupture d’inventaire.  
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • À quoi bon la mitoneige si tous les relais pour manger, pour aller aux toilettes et pour se réchauffer son fermés ? Un take out en skudoo et on mange à moins 20 ?

    JEAN VEILLETTE - 2020-11-02 17:09