Publicité

21 octobre 2020 - 06:57

Sports de glisse : un loisir recherché en temps de pandémie?

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les amateurs de sports de glisse pourront profiter des joies de l’hiver au cours des prochains mois, ont confirmé conjointement le gouvernement du Québec et la Santé publique, le vendredi 16 octobre. Au Parc du Mont-Saint-Mathieu, on anticipe même une saison intéressante, alors que les loisirs extérieurs pourraient gagner en popularité en pleine pandémie. 

François April, directeur général de la Corporation de gestion du Parc du Mont-Saint-Mathieu confie avoir été soulagé d’entendre l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ) confirmer avoir obtenu le «feu vert» pour la prochaine saison de glisse. Les préparations se poursuivent maintenant vers une ouverture le 5 décembre, si les conditions météorologiques sont favorables. 

«Ç’a été un soulagement, définitivement, mais la beauté de la chose, c’est qu’on a compris de la santé publique qu’elle incite les gens à sortir à l’extérieur. On leur dit ‘Sortez dehors, prenez l’air, c’est là que vous êtes le plus en sécurité par rapport au virus’», partage-t-il. 

«On sent que l’objectif est d’encourager la pratique d’activités sportives extérieures cet hiver, et nous en faisons partie, alors nous sommes très contents.»

La direction du Parc du Mont-Saint-Mathieu espère que le ski sera aussi populaire cet hiver que ne l’a été le golf au cours de l’été. Le club de golf du Parc du Mont-Saint-Mathieu a connu une saison estivale très achalandée. On y a également observé l’arrivée de nouveaux adeptes, particulièrement chez les 18-30 ans. 

«Je pense que le ski va être le pendant du golf. Ce sera une activité-refuge», lance François April. «On mise d’ailleurs beaucoup là-dessus, puisque c’est certain qu’il y a des revenus qu’on n’aura pas. Les sorties scolaires, par exemple, ne devraient pas avoir lieu. On a une inquiétude par rapport à ça, mais notre objectif, c’est de réussir à garder notre achalandage.»

SAISON «PRESQUE NORMALE»

Au sujet du ski lui-même, François April assure que le sport ne perdra pas en qualité et que les amateurs en auront pour leur argent. Quant aux mesures exigées, il croit qu’elles seront assez faciles à respecter et que les avantages de profiter de la saison de glisse surpasseront les inconvénients.

«Ce qui va être plus dérangeant, ce sont les habitudes. Il va falloir prévoir à l’avance nos sorties et acheter en ligne. Il va peut-être falloir aussi apporter un lunch si on tombe en zone rouge, parce que la cafétéria devra être fermée. On ne pourra peut-être pas improviser comme avant, puisqu’il y a aura de petites contraintes, mais le sport ne sera pas dénaturé et c’est intéressant», estime-t-il. 

Les consignes de bases applicables à tous les niveaux d’alerte sont : la distanciation de 2 mètres dans tous les lieux fréquentés, le port du couvre-visage à l’intérieur, le port d’un cache-cou ou d’une cagoule couvrant le nez et la bouche à l’extérieur pour tous les visiteurs de 3 ans et plus, ainsi que le lavage des mains fréquent.

Au Parc du Mont-Saint-Mathieu, la capacité d’accueil des chalets sera réduite et une nouvelle procédure de rangement des effets personnels sera appliquée pour limiter la propagation du virus. De leurs côtés, les services de location d’équipements, d’atelier et de boutique seront maintenus selon les heures d’ouverture de la station. Notons cependant que de nouvelles directives pourraient être imposées advenant un passage en zone rouge. 

ABONNEMENTS ET BILLETS QUOTIDIENS

Actuellement, la direction du Parc du Mont-Saint-Mathieu recommande de procéder à l’achat des abonnements de saison et des forfaits de 6 et 8 journées en ligne avant le 31 octobre. Outre le fait de bénéficier d’un escompte, les skieurs et planchistes seront ainsi assurés d’avoir accès aux pistes au moment qui leur convient durant la saison. 

En effet, la priorité sera donnée aux abonnés et le nombre de billets journaliers disponibles sera limité pour éviter un achalandage trop important sur le site. D’autre part, l’achat de billets quotidiens sera permis en ligne seulement, quelques jours à l’avance, afin de minimiser les contacts directs.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article