Publicité

3 octobre 2020 - 06:02

Zachary Émond prêt à boucler la boucle avec les Huskies  

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Zachary Émond est de retour en Abitibi-Témiscamingue où il a rejoint les Huskies de Rouyn-Noranda la semaine dernière. Le gardien de but originaire de Saint-Cyprien entame ainsi sa dernière saison dans les rangs juniors et il compte en profiter au maximum. Surtout, il est prêt à assumer les grandes responsabilités qui lui reviennent. 

Considéré comme l’un des meilleurs gardiens de la LHJMQ, Émond aura un rôle aussi important sur la glace qu’à l’extérieur de celle-ci pour son équipe. Quelque part, il compte se reprendre pour une saison qui s’est terminée abruptement au printemps dernier. 

«Le défi que je n’ai pas su relever l’an dernier, et qui se présente à moi cette année, c’est de bien jouer et d’amener l’équipe loin en séries», a-t-il confié. «J’ai joué beaucoup de matchs à ma première année comme numéro 1, beaucoup de minutes. Pour moi, c’est de continuer à me développer et prendre de l’expérience en ayant du succès.»

En carrière, dans la LHJMQ, Émond a récolté 60 victoires en 106 matchs. Il a aussi gardé une moyenne de buts alloués de 2,53 et un pourcentage d’arrêts de ,913. 

La semaine dernière, dans les médias locaux, l’entraineur-chef et directeur général des Huskies de Rouyn-Noranda, Mario Pouliot, s’est réjoui du retour de son cerbère vedette. Pour lui, l’impact du gardien de 20 ans dans l’équipe va bien au-delà de ses performances sur la glace. 

«[…] C’est surtout un individu de première qualité, avec une éthique de travail et une maturité qui font de lui un vrai professionnel. Il va être un très bon exemple pour nos nouveaux jeunes joueurs», a soutenu l’entraineur dans un entretien avec Radio-Canada. 

Une vision qu’apprécie le principal intéressé. Émond fait partie des leaders incontestés de cette formation, aux côtés d'Alexis Arsenault. Les deux amis évoluent d’ailleurs ensemble depuis leur passage avec les Albatros du Collège Notre-Dame. 

«L’an dernier, on avait beaucoup de recrues. C’est encore la même chose cette année. C’est aussi pour ça que mon rôle est grand. Mon but, c’est de montrer l’exemple et de les aider comme je peux dans leur cheminement», explique le détenteur de plusieurs records dans la LHJMQ et champion de la Coupe Mémorial.

Absent pour la durée du camp d’entrainement des Huskies, Zachary Émond était à la maison en attente d’une décision des Sharks de San Jose à son endroit. Allait-il faire le saut chez les professionnels? L’organisation a finalement préféré lui faire jouer une dernière année chez les juniors.

«Ils ont décidé d’y aller avec la certitude pour moi de jouer maintenant pour que je puisse continuer à me développer. Je me suis entrainé tout l’été comme si j’allais jouer pro. Mais ce sont des choses hors de mon contrôle en ce moment et je suis certain que je ne suis pas le seul dans ce bateau-là.»

Peu importe, Zachary Émond vit dans le présent, et il n’est pas revenu à Rouyn-Noranda à reculons. «C’est sûr que j’étais heureux de pouvoir revenir à Rouyn, de retrouver mes coéquipiers, mes amis. Je me sens comme chez moi ici, et c’est une belle opportunité pour moi de jouer au hockey à ce moment-ci. Ce n’est pas tous les joueurs qui ont cette chance.»

DANY SABOURIN 

Parlant des Sharks, Zachary Émond s’est réjoui de la récente embauche de Dany Sabourin par l’organisation de San Jose. Sabourin, qui a été l’entraineur de gardiens de but pour les Huskies ces dernières années, contribuera au développement des gardiens des Sharks dans la Ligue américaine. 

Le duo sera ainsi de nouveau réuni l’an prochain, lorsque Émond fera le saut chez les professionnels. Difficile de croire ici à une coïncidence. 

«Avec Dany, on s’était dit que c’était peut-être une possibilité. Pour moi, comme lui, c’est quelque chose de bien. On a déjà établi une bonne relation de confiance. Je pense que nous sommes tous les deux heureux de continuer ça», a commenté l’athlète. 

«S’ils ont décidé d’engager Dany, c’est qu’ils ont aimé le travail qu’il a fait. Nous sommes une équipe, alors ça va ensemble, a-t-il poursuivi, soulignant aussi entretenir une très bonne relation avec l’organisation des Sharks. 

*Les Huskies ont entamé leur saison le 2 octobre prochain contre les Voltigeurs de Drummondville. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article