Publicité

24 avril 2020 - 06:00 | Mis à jour : 11:47

Camp espoir : des outils pour les athlètes prometteurs de l’Est-du-Québec 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Près d’une centaine d’athlètes de l’Est-du-Québec ayant le potentiel d’être sélectionnés sur l’équipe régionale dans le cadre de la Finale des Jeux du Québec 2021 de Rivière-du-Loup ont été invités à participer à un «Camp espoir» unique, ces prochaines semaines. Une nouveauté qui leur permettra d’être mieux outillés pour leurs compétitions ultérieures. 

Initié par l’URLS du Bas-Saint-Laurent, qui est responsable de la délégation de l’Est-du-Québec aux Jeux du Québec, ce camp permettra notamment aux jeunes athlètes d’assister à des conférences en ligne diverses, mais aussi de participer à des échanges et de poser des questions à des athlètes ou des intervenants de différents milieux liés au sport. Tout se déroulera sur l’application Zoom, très utilisée en ces temps de confinement. 

«Les athlètes débuteront les activités le 24 avril avec une conférence du préparateur mental Jonathan Lelièvre, qui échangera avec eux sur divers sujets : comment aborder du bon angle le confinement, comment tourner une situation difficile en opportunité et comment se préparer au processus de sélection [pour les Jeux du Québec]», explique la chef de délégation de la région de l'Est-du-Québec, Josée Longchamps. 

D’autres conférences suivront au cours des prochaines semaines. L’une d’entre elles devrait aussi permettre aux jeunes de rencontrer, virtuellement, les athlètes rimouskoises Camille Fiola-Dion et Maude Charron, toutes les deux dans le processus de sélection pour l’équipe canadienne en vue des Jeux olympiques de Tokyo. Une expérience qui s’annonce, pour le moins, motivante. 

ÉVALUATION PHYSIQUE

Initialement, avec le Camp espoir, l’URLS souhaitait offrir une journée d’évaluation physique aux athlètes en collaboration avec les étudiants en kinésiologie de l’UQAR en mai, suivie d’une journée de perfectionnement en septembre à Rivière-du-Loup avec la collaboration de Marie-Ève Ouellet, coordonnatrice au développement sportif du Stade Premier Tech.

La pandémie de la COVID-19 a chamboulé le plan, puisque le milieu sportif est présentement en pause, mais l’organisation aimerait toujours offrir la journée d’évaluation physique à l’automne. Les athlètes y retrouveront des informations précises sur leurs performances sportives, tout en obtenant des trucs et des techniques pour s’améliorer. Une rencontre individuelle avec un kinésiologue serait d’ailleurs au programme.

«C’est un privilège pour ces athlètes d’avoir été sélectionnés. Ils débutent dans une pratique sportive un peu plus sérieuse et on veut leur donner des outils, souligne Josée Longchamps. Il y a plusieurs éléments, à côté [du sport], qui peuvent permettre d’améliorer les performances et on veut leur faire découvrir cela tranquillement.»

ATHLÈTES 

Sur les 90 athlètes sélectionnés, 12 proviennent de la MRC de Rivière-du-Loup, 5 du Kamouraska, 3 des Basques et 1 du Témiscouata pour un total de 21 au KRTB. Ce sont les associations et répondants régionaux qui ont identifié les athlètes selon un nombre établi au prorata de la délégation. Les athlètes doivent être de la catégorie présente à la Finale des Jeux du Québec et avoir un potentiel d’être sélectionnés sur l’équipe régionale. 

«Ce n’est pas parce que tu es sélectionné au Camp espoir que tu as automatiquement une qualification [sur la délégation de l’Est-du-Québec], mais disons que les chances sont bonnes […] C’est une fierté d’avoir une aussi belle représentation de l’ensemble de la région et des disciplines.»

Pour la MRC de Rivière-du-Loup, les représentants sont Mégane Lebel (badminton), Claudie Lévesque (badminton), Laurie Laplante (boxe), Noah Michaud (boxe), Mathilde Noiseux (curling féminin), Nicolas Paulin (curling masculin), Félix-Antoine Drouin (escrime), Charles Grandmaison (hockey), Marie-Soleil Nadeau (natation artistique), Janick Viel (natation artistique), Clara-Alexandre Boudreau (patinage de vitesse) et Yoan Perron (patinage de vitesse). 

Au Kamouraska, les athlètes choisis sont Laurie-Anne Morin (gymnastique), Jacob Beaulieu (hockey), Henry Ouellet (hockey), Antoine Ouellet (taekwondo) et Marilou Michaud (taekwondo).

De leur côté, Olivier Dumont, Alexis Dumont et Émile Belzile représenteront les Basques en tennis de table, alors que Dylan Breton fera de même pour le Témiscouata en taekwondo. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Mathilde Noiseux pas Moiseux..

    BRAVO À TOUS!!!

    Yanick Noiseux - 2020-04-24 11:05