Publicité
28 février 2020 - 23:47 | Mis à jour : 29 février 2020 - 12:45

Victoire éclatante des 3L

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Alors que les espoirs de remontée étaient minces, les 3L de Rivière-du-Loup ont prouvé une fois de plus qu'ils ne devaient jamais être considérés battus, ce vendredi 28 février au Centre Premier Tech. Les Louperivois ont marqué trois buts coup sur coup en moins de deux minutes, en toute fin de match, afin de vaincre les Marquis de Jonquière par la marque de 5 à 4. 

Les 3L ont profité d'une pénalité de 5 minutes accordée à l'attaquant Danick Paquette à la suite de coups portés au visage de Maxime Villemaire pour revenir dans cette partie aux allures de séries éliminatoires. Maxime Guyon, Marc-André Tourigny et Raphaël Bussière (son 2e du match) ont soulevé les 1107 spectateurs présents lorsqu'ils ont touché la cible l'un après l'autre en fin de rencontre. 

«Si je suis capable de prendre d'autres coups comme celui-là pour que l'équipe gagne, c'est ce que je vais faire à chaque match, a lancé Maxime Villlemaire, tout sourire après la victoire. Je m'en voulais vraiment d'avoir manqué une chance en début de troisième période. On a profité de l'avantage numérique et on a pris un momentum. On a chargé le filet et ç'a payé.»

«À 4 à 2, Villemaire a fait son Villemaire et ç'a porté fruit ce soir. On a parfois besoin d'une petite étincelle comme ça. Il a fait sa job et on a les deux points, a souligné Marc-André Tourigny qui a terminé le match avec 1 but et 2 passes. De revenir dans le match comme ça, à l'aube des playoffs, c'est très satisfaisant.»

Dans la victoire, les cinq buts des 3L ont été marqués avec l'avantage d'un homme ce qui n'est pas banal. En première période, Raphaël Bussières a permis aux siens de niveler la marque 1-1. Puis, en fin de deuxième période, alors que les locaux tiraient de l'arrière par deux buts, Michael Ward a réduit l'écart à 3-2. Avec trois mentions d'aide, David Poulin a aussi permis de sonner la charge offensivement. Devant le filet, Loïc Lacasse a repoussé 23 rondelles. 

«Ce n'est pas la première fois que les gars gagnent comme ça ici. L'équipe n'est jamais battue, ils croient toujours qu'ils peuvent revenir et c'est très encourageant, a de son côté déclaré l'entraineur-chef Benoît Laporte. C'était une partie avec beaucoup d'importance. Souvent, les matchs comme ça, tu joues avec le bâton un peu serré, mais elle va faire du bien cette victoire, les joueurs vont se sentir un peu plus libérés.»

Ce gain, combiné au revers des Éperviers (que les 3L visiteront demain), procure à l'équipe louperivoise la pleine possession du 3e rang au classement. L'objectif est évidemment d'y rester et d'avoir l'avantage de la glace pour entamer les séries éliminatoires. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article