Publicité
28 janvier 2020 - 15:42 | Mis à jour : 15:57

Un spectacle de karting relevé à Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Après Las Vegas, Miami…Rivière-du-Loup. Fort du succès de l’an dernier, l’événement Superkarting Rivière-du-Loup (SKRDL) reviendra en force, du 24 au 26 juillet prochain et il n’aura rien à envier aux autres grands championnats urbains américains. On promet déjà un spectacle encore plus impressionnant et divertissant, à l’image du réputé circuit de Monza en Italie.

Pour la nouvelle mouture de leur événement, le comité organisateur a ainsi décidé de miser à fond sur cette image de circuit rapide et technique qu’il s’est offert à sa première année avec ses courbes et ses lignes droites. Les coureurs de 2019 avaient d’ailleurs rapidement surnommé la piste «Le Petit Monza», un compliment de taille, qui est aujourd’hui lié à l’ADN de l’organisation. 

En juillet prochain, les organisateurs comptent sur la sécurité avant tout, mais l’aspect spectacle sera évidemment mis à l’avant-plan dans le secteur de l’École secondaire de Rivière-du-Loup. Il y a aura de la vitesse et des manœuvres spectaculaires. Les spectateurs auront l’impression de faire encore plus partie de la course, assure-t-on. 

«On vise grand et haut, mais c’est le but. Ce n’est pas parce qu’on a de petites voitures, qu’on ne peut pas voir grand […] On se donne un horizon de cinq ans et on souhaite devenir le plus grand événement de karting au Canada», a déclaré le président du comité organisateur, Roland Voyer, qui compte sur la collaboration de Francis Nadeau, Claude Morin, Guillaume Leblond et Samuel Lebouthillier.

«Le parcours sera différent et il y aura plusieurs nouveautés. Les spectateurs bénéficieront d’une vision améliorée avec l’ajout d’écrans géants. Les blocs de protection vont être plus bas aussi», a assuré M. Voyer. 

La présidence d’honneur de l’événement a été confiée cette année au Britannique Ben Cooper. Le double champion du monde de karting, basé à Montréal, est un atout important au niveau de la crédibilité et des contacts. Sa présence pourrait d’ailleurs permettre la venue de nouveaux pilotes de grands talents.

«Il fallait se faire un nom l’année dernière et on l’a fait. Maintenant, on continue nos démarches pour aller chercher un niveau supérieur […] Nous avions un calibre intéressant en 2019 avec des pilotes qui ont très bien fait à Las Vegas, mais on s’attend à un niveau de pilotage encore plus élevé cet été.»

La course de karting de ville de Rivière-du-Loup accueillera toutes les classes du Championnat du Québec, puisqu’elle fera partie de l’une des trois manches de celui-ci. Plus de 100 coureurs, des plus jeunes aux plus expérimentés, sont attendus dans les rues louperivoises pendant la fin de semaine.  

ORGANISATION AUTONOME 

Autre nouveauté cette année, le comité organisateur devient autonome dans ses opérations. L’an dernier, les blocs de béton qui servaient à assurer la sécurité des pilotes et des spectateurs, empruntés au Circuit Gilles-Villeneuve, avaient été source de plusieurs maux de tête et avaient couté très cher en transport. Le comité a réglé ce problème en créant ses propres blocs, fabriqués par l’entreprise Rototeck de Saint-Antonin. L’investissement est substantiel, mais pourrait permettre de réaliser des ententes avec d’autres championnats de karting américains, de même que la réalisation d’autres projets au Québec ou au Nouveau-Brunswick. 

«On a beaucoup beaucoup réfléchi là-dessus. On a appelé aux États-Unis, en Europe, en Chine, partout, pour finalement se rendre compte qu’on n’est jamais si bien servis que par soi-même. On s’est rendu compte qu’on avait tout ce qu’il fallait localement et que nous étions compétitifs au niveau du prix. C’est ce qui a guidé notre décision et nous en sommes fiers», a expliqué Roland Voyer. 

Le groupe d’organisateurs a également annoncé, avec beaucoup d’enthousiasme, avoir fait l’achat d’une flotte de 20 véhicules de course pour le karting. Ces engins, remis à neuf, permettront aux amateurs de course d’essayer la conduite du 24 au 26 juillet. En effet, un petit circuit d’essai sera aussi aménagé. Une offre bonifiée pour l’événement 2020 qui fera certainement la joie des petits et des grands. 

Plus de 10 000 spectateurs s’étaient donné rendez-vous au cœur de Rivière-du-Loup pour assister aux courses, l’an dernier. Ce nombre est appelé à augmenter, alors que l’organisation compte déjà une réputation appréciable dans le milieu. 

Rappelons également que les profits seront remis à la Maison Desjardins de soins palliatifs du KRTB. La première édition a permis de remettre 500 $, notamment grâce à certains coureurs qui n'ont pas hésité à faire don de leur bourse. 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo Mr Voyer et bonne continuation. Rivière du Loup a de quoi être fier.

    René Lapointe - 2020-01-28 21:55