Publicité
11 septembre 2019 - 06:00

Britanie Cauchon est l’athlète de la relève en cyclisme sur route

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Britanie Cauchon de Saint-Alexandre-de-Kamouraska a terminé sa saison 2019 de très belle façon. Elle a été nommée l’athlète de la relève en cyclisme sur route pour le mois d’aout par la Fédération québécoise des sports cyclistes du Québec. De plus, les 7 et 8 septembre, la cycliste a obtenu quatre victoires sans équivoque au championnat provincial sur piste à Bromont.

Britanie s’est même payée le troisième meilleur temps aux 200 mètres lancé à 5 dixièmes du deuxième meilleur temps réalisé par une coureuse junior et à 9 dixièmes de seconde de la première. Un résultat impressionnant si l’on considère que Britanie est d’âge cadet et que les deux coureuses qui l’ont précédée au fil d’arrivée arrivaient du championnat du monde.

Auparavant, Britanie Cauchon avait connu des performances spectaculaires lors du mois d’aout, également face à des coureuses plus âgées qu’elle, et tout cela à sa première année dans la catégorie cadet. Elle a entamé le mois avec une victoire lors de l’une des trois épreuves de la Coupe du Québec qui se tenait à Boucherville. La semaine suivante, elle a été dominante lors du Tour de l’Avenir Makadence à Québec. En plus de remporter la victoire chez les athlètes féminines âgées de moins de 17 ans, elle a terminé au deuxième rang parmi toutes les coureuses présentes, et ce, même avec les juniors. Seule la triple championne canadienne sur route chez les juniors, Magdeleine Vallières-Mill, a fait mieux que la coureuse de Saint-Alexandre-de-Kamouraska.

La représentante du Bas-Saint-Laurent a poursuivi sur cette lancée. À peine deux semaines après son triomphe au Tour de l’Avenir Makadence, elle s’est emparée du maillot de championne québécoise en ne laissant aucune chance à ses adversaires. Elle s’est hissée sur la plus haute marche du podium dans chacune des trois épreuves, soient le contre-la-montre individuel, le critérium et la course sur route.

Publicité

Commentez cet article