Publicité
24 mai 2019 - 06:55

Karl Normand vise le podium à Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le coureur de motocross Karl Normand n’a toujours pas digéré l’erreur qui l’a privé d’une réelle chance de monter sur le podium lors du Motocross intérieur Coors Light Distribution Francis de Rivière-du-Loup 2018. Cette année, le Louperivois est déterminé à rétablir la situation. 

C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme et de fébrilité qu’il entend débuter la nouvelle saison du bon pied, ce samedi 25 mai, au Centre Premier Tech. Nul doute, Normand se sent d’attaque. 

«C’est certain que j’ai hâte que ça commence», confie-t-il. «Le calibre est de plus en plus fort chaque année et ça me pousse à me dépasser. Une chose est certaine, ça va rouler vite samedi.» 

L’an dernier, le coureur avait débuté la soirée avec force et conviction en dominant complètement la compétition par sa vitesse lors de la première ronde de qualification. Une malheureuse chute en 2e ronde l’avait cependant obligé de conjuguer avec des positions de départ difficiles pour le reste de la soirée. 

«Si ce n’était pas arrivé, je suis certain que j’étais capable de me battre pour le titre. Je vais donc essayer de rester debout cette année», dit-il tout de même avec humour. «J’ai travaillé fort au cours des dernières semaines, je suis aussi rapide sinon plus qu’en 2018, alors je crois qu’un podium est envisageable pour moi.»

Le favori local, l’un des meilleurs coureurs en arénacross au pays ces dernières années, aura cependant fort à faire s’il veut savourer une première victoire à la maison ou même s’en approcher. Le promoteur du 39e Motocross intérieur Coors Light - Distribution Francis, Paul Thibault, lui a réservé une belle brochettes d’adversaires. 

Logan Karnow (Ohio), vainqueur de l’édition 2018, sera de la ligne de départ. Les noms de Ryan Breece (Idaho), Carlen Gardner (Californie), Dakota Alix et Kaven Benoit s’ajoutent également à une liste de participants fort bien garnie.   

«Nous serons tous dans la même seconde, alors je m’attends à une lutte très serrée. La clé sera vraiment de connaître un bon départ», analyse Normand, qui coursera d’ailleurs avec un moteur quatre temps de 450 cc, contrairement à ce qui avait été avancé il y a quelques semaines. «Ce sera une chaude lutte, je veux vraiment mettre toutes les chances de mon côté.»

DUELS 

Karl Normand s’est également réjoui de constater une nouveauté à la programmation de l’événement 2019 : des duels. Les huit meilleurs des qualifications s’affronteront deux à la fois dans deux tours de piste. Ils s’élimineront ainsi et le gagnant empochera une bourse de 1000 $. En tout pour l’évènement, les coureurs se partageront une somme totale de 18 000 $.  

«C’est une bonne idée et ça risque d’être intéressant. Je pense que ça va donner un très bon show pour les amateurs», a-t-il souligné. 

Chose certaine, l’athlète louperivois se dit prêt à toute éventualité pour l’arénacross de Rivière-du-Loup, un événement qui lui est cher. Cet hiver, il a pris la direction de la Floride afin de s’entrainer chez des amis pilotes. Il s’est d’ailleurs dit surpris du calibre qui y a trouvé et très satisfait de sa préparation. 

C’est donc un rendez-vous, ce samedi 25 mai dès 19 h 30, au Centre Premier Tech. 

 

Publicité

Commentez cet article