Publicité
14 mai 2019 - 17:39 | Mis à jour : 17:46

Dany Paradis-Giroux gagne son pari

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

L’artilleur originaire de Témiscouata-sur-le-Lac, Dany Paradis-Giroux, peut dire mission accomplie. L’athlète de 26 ans s’est entendu, mardi, avec l’équipe des Capitales de Québec dans la Ligue Can-Am. 

«Je suis très fier», a-t-il partagé en fin d’après-midi. «C’est une équipe que je regardais quand j’étais jeune. J’avais toujours envie de venir jouer avec eux et aujourd’hui, ça se réalise un peu.»

Paradis-Giroux a forcé la main aux dirigeants des Capitales grâce à de superbes performances lors du camp d’entrainement qui devrait prendre fin demain. Il sait cependant très bien que son poste n’est pas assuré et qu’il devra continuer de bien faire pour rester avec l’équipe. 

«Quand j’ai eu la rencontre avec Patrick Scalabrini, il m’a dit dès le départ qu’il n’avait pas de place pour moi, mais que mes performances le forçaient à me prendre. Il m’a dit que je devais l’obliger à me garder ici, qu’il cherchait une raison pour me mettre dehors», explique-t-il. «C’est la réalité du baseball professionnel et j’en suis conscient. L’équipe doit gagner, alors je ne peux pas avoir de contre-performances.»

Reste que celui qui devrait évoluer comme releveur est exactement à l’endroit où il souhaitait être pour la saison estivale. «Mon plan A pour l’été, c’était de joueur pour les Capitales de Québec et ça va se réaliser, alors j’ai tout ce que je veux présentement […] J’ai toujours cru en moi et j’ai toujours pensé que j’étais capable de joueur dans cette ligue-là. Je suis juste prêt à continuer de le montrer.»

L’an dernier, Dany Paradis-Giroux avait disputé deux matchs avec les Stars d’Hollywood et les Capitales de Québec dans la Ligue Can-Am. La glace était cassée et il a su l’utiliser à son avantage. 

 

Publicité

Commentez cet article