Publicité
3 avril 2019 - 14:04

Cédric Paquette et le Lightning en mission

Pierre-Luc Chenel

Par Pierre-Luc Chenel, journaliste

Twitter Pierre-Luc Chenel

Cédric Paquette et le Lightning de Tampa Bay se dirigent vers une saison historique. L’ancien des Albatros du Collège Notre-Dame​ a dépassé sa meilleure saison en terme de buts marqués, tandis que du côté de l’équipe, le Lightning flirte parmi les équipes qui ont récolté le plus de victoires en une saison et a brisé plusieurs records de concession.

Cédric Paquette a inscrit son 13e but de la saison, le 2 avril, au Centre Bell, une nouvelle marque personnelle. Cependant, ce premier but en carrière contre les Canadiens de Montréal n’a pas la même saveur dans la défaite. «Ça faisait longtemps que j’attendais ça, que ce soit ici ou à la maison. C’est un sentiment assez incroyable de marquer un but au Centre Bell. Mais, dans une défaite, ça ne fait pas le même effet, a avoué le numéro 13 après une prestation peu inspirée de son équipe. Ça fait quelques matchs qu’on joue moins bien. Ça peut être un résultat qui va nous réveiller pour les séries.»

Avec 13 buts à son dossier, soit 8 de plus que la saison dernière, Cédric Paquette estime que la confiance a eu un impact. Il a joué 79 des 80 matchs de son équipe. «La saison dernière, j’étais plus ou moins sur le désavantage numérique et à 5 contre 5. Cette année, j’ai des missions sur les mises en jeu en désavantage numérique. Je pense que d’avoir un rôle écrit, ça m’a vraiment aidé, a admis Paquette, qui joue sur un 4e trio qui peut se débrouiller offensivement. Nous nous sommes dits que nous sommes capables de faire des jeux, que nous sommes tous des joueurs de la LNH.»

Cette année, le hockeyeur de 25 ans a décidé de travailler les mises en jeu. Avec l’entraîneur Jeff Halpern, qui était un maître dans l’art de gagner ses mises en jeu lorsqu’il évoluait dans la LNH, Paquette a réussi à améliorer cet aspect. Le natif de Gaspé est passé d’un taux de succès de 46 % à 52 % cette saison. 

UN SEUL OBJECTIF

Au cours des dernières saisons, le Lightning a vu son parcours en séries éliminatoires prendre fin une fois en finale de la Coupe Stanley et deux fois en finale de l’Est. Cédric Paquette croit que l’équipe a appris des ses erreurs lors de l’élimination contre les Capitals de Washington en mai dernier. «Il faut s’attendre à jouer contre des équipes qui seront physiques contre nous. Nous sommes prêts et on a appris de nos erreurs de l’année passée, comme faire trop de revirements et on a appris de ça, a dit le joueur. On a hâte que ça commence.»

L’équipe a tout en place pour se rendre à bon port. Meilleure équipe au classement avec 60 victoires en 80 parties, meilleure attaque, meilleur avantage numérique et un gardien avec le plus de victoires, tout semble rouler du bon côté chez l’équipe de la Floride. «Nous avons le même noyau de joueurs et je pense qu’à chaque match, on avait la même attitude, a-t-il mentionné. On veut gagner chaque match et je pense qu’on veut être constant tout au long de la saison.»

La route des séries éliminatoires est longue et ardue avant de toucher à la Coupe Stanley. Toutes les statistiques récoltées pendant la saison régulière seront remises à zéro et l’objectif ultime est de gagner 16 parties. La Gaspésie pourrait avoir un visiteur de taille cet été si Cédric Paquette réussit à mettre la main sur le Saint-Graal du hockey.

 

Publicité

Commentez cet article