Publicité
1 avril 2019 - 12:10

Du gros calibre pour le Championnat canadien juvénile de ballon sur glace

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les amateurs de ballon sur glace de la région auront décidément le droit à tout un spectacle au cours des prochains jours, puisque ce sont des équipes bourrées de talents qui seront présentes au rendez-vous national organisé du 3 au 6 avril, au Centre Premier Tech. Les équipes du Témiscouata seront d’ailleurs à surveiller et les attentes à leur endroit sont élevées. 

La formation féminine T-MISS aura notamment à défendre son titre acquis l’an dernier. Même si l’équipe est très jeune, son noyau est resté sensiblement le même et l’expérience est au rendez-vous. T-MISS aligne aussi, selon l’entraineur-chef Maxime Dugas, la meilleure gardienne de but au pays en Émilie Moreau et l’une des meilleures buteuses avec la capitaine Marie-Soleil Dumont. 

«Seulement trois joueuses ont 19 ans, mais les athlètes ont tous beaucoup de maturité en raison de leur expérience acquise lors de compétitions d’envergure. Nous avons une défensive physique, robuste et qui joue bien la balle, alors que notre attaque est plus petite et rapide. Elle devrait donner quelques sueurs froides aux défensives adverses», a-t-il expliqué. 

Du côté masculin, beaucoup d’espoirs sont aussi portés envers l’équipe Blitz qui avait terminé au 3e rang, l’année dernière, à Owen Sound (Ontario). Cette fois, l’objectif est d’atteindre de nouveau le carré d’as, mais on croit que la formation pourrait surprendre par ses habiletés et ainsi se glisser dans le sommet du classement.

«Cette équipe est aussi plus jeune. Il y a notamment une transition devant le filet avec deux athlètes de 14 ans, mais nous avons confiance en eux […] Le Blitz ne mise pas sur la robustesse, mais surtout sur sa vitesse et ses atouts avec la balle. Les équipes adversaires devront courir, sinon elles seront dans le trouble», poursuit l’entraineur. 

Enfin, le Ballon sur glace mineur du Témiscouata compte sur une 3e équipe : Miss-T. Formation hôte du championnat, elle est composée d’athlètes de 17 ans et moins qui sont toujours en développement. Leur objectif sera principalement de prendre de l’expérience et de s’améliorer à tous les matchs. Il n’est cependant pas exclu qu’elles puissent venir brouiller les cartes lors de certains matchs. 

ÉQUIPES À SURVEILLER 

Nul doute, la compétition sera féroce, autant chez les garçons que chez les filles. Plusieurs organisations, principalement originaires de l’Ontario, se présenteront avec des alignements améliorés grâce à l’acquisition de joueurs dont l’équipe ne s’est pas qualifiée pour le rendez-vous national. Dans certains cas, ceux-ci sont de calibre international et ils seront évidemment à surveiller. 

«L’Ontario est vraiment une puissance avec le Québec. Il ne faut toutefois jamais négliger les équipes de la Saskatchewan et du Manitoba qui, parfois, réussirent à causer la surprise. Ce sont des équipes que l’on voit moins en raison de la distance et qui peuvent sortir un peu sortir de nulle part et bien performer. Il faut s’attendre à des matchs serrés et très relevés toute la semaine.»

Reste que les équipes du Témiscouata sont fin prêtes. Depuis plusieurs mois, Maxime Dugas fait ses devoirs et il reste à l’affut de la progression des autres équipes canadiennes. Il connaît leurs forces et leurs faiblesses. 

«Lors de la compétition, une grosse partie de mon travail sera consacrée à la gestion de la pression. Après tout, c’est la première fois que les athlètes vont jouer devant parents et amis. Ça rajoute un niveau de stress, mais je pense que quand tu as une bonne équipe, tu es capable de contrôler tout ça. Tous les matchs ont de l’importance, autant ici qu’en Ontario, et on va se préparer en conséquence.»

CHAMPIONNAT CANADIEN

Rappelons que le Championnat canadien juvénile de ballon sur glace accueille, dès ce mercredi matin, 300 joueuses et joueurs et près de 100 accompagnateurs. Un total de 55 matchs seront disputés. 

Du côté féminin, la finale aura lieu le samedi 6 avril à 13 h 10. Suivra ensuite la finale masculine vers 14 h 15, toujours au Centre Premier Tech. 

 

 

Publicité

Commentez cet article