Publicité
24 mars 2019 - 19:16 | Mis à jour : 19:24

Séries : les 3L au pied du mur

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les 3L de Rivière-du-Loup n'ont pas offert la performance attendue par plus de 1300 spectateurs, dimanche après-midi au Centre Premier Tech, alors qu'ils ont été vaincus par la marque de 6 à 3 contre les Marquis de Jonquière lors du premier match de la «série de le dernière chance». C'est un 5e revers en autant de matchs pour les Louperivois lors des éliminatoires. 

Nul besoin de mentionner que les joueurs avaient la mine basse après la partie. Un peu à l'image de la série contre le Cool Fm de Saint-Georges, les 3L n'ont pas été complètement dominés, mais ils se sont effondrés alors qu'ils avaient la chance de prendre le match en main. 

«Je suis sans mot», a lâché Maxime Villemaire après la rencontre. «C'est certainement pas de cette façon qu'on voulait sortir ce soir [...] Il va falloir se regarder dans le miroir cette semaine, sinon on ne jouera plus au hockey cette année. Le reste nous appartient. Si les gars veulent jouer le match 3 à Edmundston, ils savent quoi faire.»

La troupe de l'entraineur-chef Simon Turcot, qui a d'ailleurs quitté l'aréna sans répondre aux questions des journalistes, a été la première à ouvrir la marque en 1re période grâce à Raphaël Bussières. Les Marquis ont par la suite nivelé le pointage avant de retraiter au vestiaire. Au 2e engagement, c'était au tour des 3L de profiter d'un avantage numérique (Keven Veilleux) pour reprendre les devants, mais les visiteurs ont de nouveau répliqué, cette fois avec trois buts. 

Tirant de l'arrière, les 3L ont eu un regain d'énergie lorsque Marc-André Tourigny a trouvé le fond du filet au dernier tiers. Cependant, encore une fois, le momentum a été détruit par deux autres réussites rapides des Marquis. 

«C'est un breakdown de quelques minutes qui a fait que tout a viré de bord. Avec une séquence de défaites comme ça, on est peut-être un peu plus fragiles mentalement. Il faut essayer d'éviter d'avoir ces breakdowns et reprendre confiance. Il faut arrêter l'hémorragie et repartir du bon bord», a partagé le capitaine Jean-Philip Chabot. 

Les 3L ne sont qu'à une seule défaite de l'élimination. Ils n'ont maintenant pas le choix de gagner le prochain match, celui de vendredi prochain à Jonquière, s'ils ne souhaitent poursuivre leur chemin en séries. 

 

Publicité

Commentez cet article