Publicité
28 décembre 2018 - 23:36 | Mis à jour : 29 décembre 2018 - 11:35

Les 3L hantés par d'anciens coéquipiers

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les 3L de Rivière-du-Loup n'ont pas été de taille contre les Pétroliers du Nord de Saint-Jérôme en s'inclinant au compte de 4 à 1, ce vendredi 28 décembre. Les fidèles partisans reconnaitront d'ailleurs plusieurs noms sur la feuille de pointage, puisque Nicolas Corbeil, Marc-Olivier D'Amour et Étienne Archambault ont grandement contribué au succès des visiteurs. 

C'était peut-être en raison du temps des Fêtes ou simplement une de ces soirées où les choses ne tournent pas rond, mais les 3L ont été incapables de profiter de leurs chances, devant plus de 1300 spectateurs réunis au Centre Premier Tech. 

«C'est pas qu'on a mal joué, mais nous n'avons pas exécuté. Nous sommes un club qui, lorsqu'il joue sans émotion, c'est ce qui se passe. Nous avons embarqué dans le style de jeu qu'ils voulaient. Nous n'avons pas répondu», a déclaré simplement Simon Turcot après le match. 

Les Pétroliers ont été les premiers à s'inscrire au pointage, alors qu'Étienne Archambault a trouvé le fond du filet. Il a été imité rapidement par un autre ancien 3L...Nicolas Corbeil qui a terminé la rencontre avec deux points. 

Le capitaine Jean-Philip Chabot a rétréci l'écart pour les 3L avant la fin du premier engagement, mais les hommes de Simon Turcot n'ont pas su bâtir sur cette réussite. Les visiteurs ont poursuivi leur bon travail au cours des deux périodes suivantes, ajoutant deux buts en supériorité numérique. Au final, ils ont profité de 3 occasions sur 4 avec l'avantage d'un homme. 

«C'est la différence entre donner un coup de patin de plus pour empêcher l'adversaire d'avoir une chance de marquer et accrocher. Nous n'avons pas pris de bonnes punitions et nous l'avons payé. En même temps, c'est une petite leçon puisque ça allait bien depuis un bout [...] Si on joue une mauvaise partie sur 8, je vais la prendre. L'important, c'est d'apprendre de cela et aujourd'hui il y a eu de l'indiscipline et nous avons manqué d'émotion», a ajouté le pilote. 

Pour une première fois depuis l'échange qui les a envoyé à Rivière-du-Loup en retour du vétéran Marc-Olivier D'Amour, Jonathan Bellemare et Mathieu Leduc étaient en uniforme, au Centre Premier Tech. Même s'ils ne se sont pas inscrit à la feuille de pointage, ils ont montré certains «flashs» intéressants. 

«C'est certain que nous n'avons pas eu le résultat espéré. Nous n'avons pas connu un mauvais match dans l'ensemble, mais nous avons eu un lent départ et nous avons raté plusieurs chances [...] Jouer pendant le temps des Fêtes, ce n'est pas facile pour personne, mais c'est la même chose pour les deux équipes, nous ne pouvons pas se servir de cela comme excuse», a d'ailleurs analysé Bellemare après la rencontre. 

D'AMOUR 

À son retour au Centre Premier Tech, Marc-Olivier D'Amour a atteint son objectif en allant chercher la victoire. Rencontré après le match, il était visiblement heureux de la tournure des évènements, lui qui a même pris le temps de rappeler à ses nouveaux coéquipiers avant le match à quel point celui-ci était important pour lui. 

«Nous voulions gagner chaque période et c'est ce que nous avons fait. Je suis vraiment content», a-t-il partagé. «Quand tu joues 6 ans à une place et que tu reviens, c'est le fun de gagner [...] Quand nous avons marqué le 4e but [auquel il a participé], c'était confirmé que mon 1er passage au Centre Premier Tech était un succès. J'étais juste vraiment content.»

Au final, les 3L auront testé le gardien Mathieu Dugas, la première étoile du match, à 35 reprises. De son côté, Loïc Lacasse a effectué 30 arrêts. 

Les 3L tenteront de se reprendre contre les Pétroliers dès ce soir à Saint-Jérôme. 

 

Publicité

Commentez cet article