Publicité
17 novembre 2018 - 07:03 | Mis à jour : 19 novembre 2018 - 09:56

Les 3L s'inclinent, mais le moral tient bon

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Au terme d'une partie d'une grande intensité entre deux rivaux, les 3L de Rivière-du-Loup ont été vaincus par les Marquis de Jonquière au compte de 5 à 2, ce vendredi 16 novembre, au Centre Premier Tech. 

Devant près de 1100 spectateurs, les hommes de l'entraineur-chef Simon Turcot ont vu leur manque d'opportunisme leur couter cher. Les 3L ont laissé filer plusieurs belles chances de marquer, notamment au 2e engagement alors qu'ils ont testé le gardien Cédrick Desjardins à 22 reprises. 

Cette 2e période, bien que dominée par les Louperivois, a finalement servi de tremplin aux Marquis qui ont ajouté deux buts au tableau indicateur, portant ainsi la marque à 3-1. Ils ont ensuite gardé les devants tout au long de la rencontre, trouvant le filet deux autres fois (dont un filet désert) au dernier tiers. 

«Nous n'avons pas joué un mauvais match, mais nous n'avons simplement pas réussi à mettre la rondelle en arrière de Desjardins même si le nombre de lancers est à notre avantage. C'est un peu ça qui nous a couté en fin de match», a noté Turcot après le match. 

Les visiteurs ont pris les devants dès les premières minutes de la rencontre. Ils ont ajouté à leur avance au début de la période suivante, mais Maxime Villemaire, toujours à son meilleur contre Jonquière, a rétréci l'écart lors d'un avantage numérique. En 3e période, Michaël Rhéaume a redonné espoirs aux siens en ramenant les 3L à un seul but des Marquis. Cela dit, c'est tout ce que Desjardins aura laissé passer. 

«Je pense qu'en fin de compte, nous avons fait beaucoup de bonnes choses comme prendre soin de notre zone défensive. C'est certain qu'on n’a pas capitalisé sur les bonnes chances, mais il est encore tôt, et nous avons encore plusieurs nouveaux dans la chambre, alors les gars vont se trouver éventuellement. Pour nous, ce soir, on retient le positif et on essaie de bâtir là-dessus», a partagé le vétéran Simon Danis-Pépin.

TROUVER SON RYTHME 

Dans une partie marquée par plusieurs pénalités d'une part et d'autres, les 3L n'ont pas caché avoir eu de la difficulté à trouver leur rythme. Certaines décisions des arbitres, bien qu'elles n'aient pas été blâmées pour la défaite, sont restées dans la gorge des joueurs, du coach et des partisans. On pense notamment à un double-échec de Cédrick Desjardins sur Michaël Rhéaume. 

«Je ne blâme pas les officiels, mais on dirait que nous ne l'avons jamais notre break. Combien de fois avons-nous joué à 5 contre 3? [...] Le timing n'est juste jamais là pour nous alors c'est assez difficile de prendre notre erre d'aller. Mais ce n'est pas une excuse, puisqu'on aurait dû la mettre dedans bien avant ça», a ajouté le pilote louperivois. 

Au 3e engagement, alors que les locaux menaçaient afin de revenir dans le match, Simon Danis-Pépin a écopé de 4 minutes pour «bâton élevé». Une décision que le grand défenseur ne s'explique toujours pas et qui a, au final, un peu scié les jambes des 3L. 

«Moi, j'étais convaincu qu'on s'en allait sur l'avantage numérique [...] Je ne la comprends pas, mais je ne suis pas là pour juger le travail des officiels. C'est passé, c'est passé, mais c'est vrai que je n'ai pas senti mon bâton levé, et au final, ç'a peut-être eu un impact sur le dénouement de la partie.»

MORAL EST BON 

Peu importe, le moral est bon dans la chambre des Louperivois. Malgré la série de trois défaites consécutives, les joueurs sont confiants qu'ils vont rebondir. Après tout, de leur propre aveu, «il y a trop de talent dans cette chambre pour ne pas que ça arrive». 

«Au camp d'entrainement, en septembre, j'avais remarqué que les gars étaient proches. Ils travaillent les uns pour les autres et tout le monde va dans le même sens. Je ne suis pas du tout inquiet, je suis certain que ça va se replacer rapidement», a d'ailleurs analysé Pier-Olivier Grandmaison après son premier match dans l'uniforme blanc, jaune et vert. 

Ce match était le seul des 3L cette fin de semaine. Ils seront de retour au Centre Premier Tech le samedi 1er décembre contre le Cool FM de Saint-Georges.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Les 3L vraiment décevant. Pénalités stupides et le coach qui est incapable de contrôler ses joueurs. D'ailleurs, je me demande qui coach dans cette équipe. Time out (3L) à la fin de la rencontre pendant que l'on avait enlevé le gardien, et aucun joueur n'écoutait les explications de l'assistant coach c'est 2 joueurs sur la glace qui expliquait la le plan à suivre.

    3L décevant. - 2018-11-17 13:45