Publicité
8 novembre 2018 - 15:54 | Mis à jour : 16:13

Ballon sur glace : deux Témiscouataines sont championnes du monde

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Le Témiscouata continue de faire sa marque comme étant une région qui possède des joueurs et joueuses de niveau élite en ballon sur glace. Le dernier Championnat du monde, disputé au Minnesota du 30 octobre au 3 novembre, en est à nouveau la preuve, alors que deux athlètes de la région ont remporté les grands honneurs. 

Rosemarie Michaud et Cendrine Chouinard faisaient ainsi partie de l’équipe Amigo de Bécancour, championne du tournoi. Elles ont d'ailleurs toutes les deux fortement contribué aux succès de cette formation québécoise, la première comme gardienne, la seconde à l’attaque. 

«Remporter la médaille d’or était indescriptible. Je crois que nous ne réalisons pas encore tout à fait que nous sommes championnes», a partagé Rosemarie Michaud, qui en était à sa 3e participation à ce rendez-vous d’envergure. «C’est assurément un moment qui restera gravé dans ma mémoire.»

Au terme d’un tournoi de sept parties, lors duquel elle n’a subi qu’un seul revers, l’équipe du Québec a finalement remporté la finale aux dépens du Reign du Minnesota, la formation locale, au compte de 2 à 1 en prolongation. Le but de la victoire a d'ailleurs été marqué par Cendrine Chouinard.

«C’était évident qu’elles étaient les favorites de la foule. Les partisans faisaient beaucoup de bruit, mais nous nous en sommes servi comme motivation et c’est nous qui avons eu le dernier mot», a raconté l’athlète de 22 ans, le sourire dans la voix. 

La demi-finale contre Team Canada, équipe gagnante du Championnat canadien, restera aussi un moment fort de la compétition. Le match a été chaudement disputé et il s’est finalement terminé par la marque de 1 à 0 en prolongation pour les Québécoises.

MVP

Après avoir excellé tout au long de la compétition (elle n’aura accordé que 3 buts en 7 parties), Rosemarie Michaud a été nommée «joueuse par excellence du tournoi». La «cerise sur le sundae» pour l’athlète qui est donc techniquement considérée comme la «meilleure joueuse au monde».

«C’est une belle fierté, mais j’avais une très bonne équipe devant moi. C’est un honneur que je partage avec mes coéquipières», a témoigné la jeune femme, humble.

Onze équipes, dont plusieurs du Canada et des États-Unis, ainsi qu’une de l’Italie, participaient au Championnat du monde dans la catégorie féminine. Chose certaine, l’équipe Amigo de Bécancour possède le titre jusqu’en 2020, puisque le prestigieux évènement n’est organisé qu’une seule fois aux deux ans.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo les filles! ;)

    André - 2018-11-09 09:46