Publicité
28 octobre 2018 - 10:30 | Mis à jour : 11:05

Dur weekend pour les 3L de Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Les 3L de Rivière-du-Loup ont connu une séquence plus difficile ce weekend, en perdant 4 à 3 en prolongation contre le Cool Fm de Saint-Georges, puis en s'inclinant 5 à 1 contre l'Assurancia de Thetford Mines devant leur partisans au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup le 27 octobre. Ils se trouvent désormais au 4e rang du classement de la LNAH. 

Les 3L ont débuté le match contre Thetford Mines sur les talons, ce qui a permis à l'Assurancia de prendre une avance de 3 à 0 dès la 1ère période. Les Louperivois se sont donc imposé la lourde tâche revenir d'un déficit de trois points en 40 minutes. 

«On embarque, on est pas prêts, on se coute le match dans les 10 premières minutes (...) On le dit depuis le début de l'année, si on ne joue pas 60 minutes de hockey dans cette ligue-là, ça va être impossible de gagner des matchs, c'est ce qu'on a vu en fin de semaine», explique l'entraineur des 3L de Rivière-du-Loup, Simon Turcot. Ce dernier estime que son équipe a tout de même joué une bonne 2e période et qu'elle devra trouver des solutions pour que ce modèle soit appliqué dès le premier engagement. 

Même lors d'un avantage numérique de 5 contre 3, les 3L n'ont pas été en mesure d'inscrire de but, se faisant sortir de la zone adverse à de nombreuses reprises par les défenseurs de l'Assurancia qui coupaient les lignes de passes. 

«Pour une raison que j'ignore encore, je manque des filets déserts et ça coute des matchs. Je suis là pour marquer et je ne le fais pas. Je prends le blâme. Je sais que je ne suis pas le seul, on va tous se serrer les coudes là-dedans», explique l'attaquant Marc-André Tourigny. 

Les spectateurs ont connu un espoir de remontée à la suite du but de Kevin Veilleux, aidé de Marc-André Tourigny et de Simon Danis-Pépin dès le début de la 3e période. Jean-Michel D'Aoust en avantage numérique, puis Maxime Macenauer de l'Assurancia ont mis fin aux espérances des 3L de se sauver avec la victoire. 

«Tout le monde doit en donner plus. La confiance, quand tu perds un match à Saint-Georges, t'arrives ici, tu n'es pas en grosse confiance et tu te fais marquer 3 buts dans le temps de le dire. C'est dur. La bonne nouvelle, c'est qu'on a une semaine pour s'en remettre, apporter des modifications dans notre jeu et revenir fort», souligne l'attaquant Marc-Olivier D'Amour. 

Le prochain match se déroulera le 2 novembre à Sorel contre les Éperviers de Sorel-Tracy. Les 3L seront à domicile le 10 novembre au Centre Premier Tech, à nouveau contre les Éperviers. 

 

Publicité

Commentez cet article