Publicité
31 juillet 2018 - 06:02 | Mis à jour : 10:46

Une belle cuvée de talent pour le Tournoi du Kid

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les amateurs de hockey de la région ont eu droit à de la compétition de très haut niveau, cette fin de semaine au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup, alors que s’y déroulait la 18e édition du Tournoi du Kid/Groupe Grand-Portage.

Trente équipes, réunies dans trois catégories, se sont ainsi disputées les grands honneurs de l’évènement devant plus de 1500 personnes. Les amateurs, petits et grands, ont eu notamment l’occasion de voir à l’œuvre les très attendus Thomas Chabot des Sénateurs d’Ottawa, Samuel Blais des Blues de St-Louis, Mark Barberio de l’Avalanche du Colorado et Alex Belzile du Rocket de Laval. 

«Je ne crois pas me tromper en affirmant cela, puisque les joueurs l’ont dit eux-mêmes, mais nous avons eu droit au meilleur calibre de l’histoire du tournoi», a souligné Kévin Beaulé, membre du comité organisateur de l’évènement. «C’est une belle fierté pour nous d’avoir accueilli des joueurs de la LNH, mais aussi une vingtaine d’athlètes de la Ligue américaine et de très bons joueurs juniors, dont le meilleur au Canada l’an dernier, Alex Barré-Boulet.»

C’est l’équipe Servlinks Communication, du capitaine Charles-David Beaudoin, qui a remporté la finale de la classe compétition grâce à sa victoire contre l’équipe de Roland Belzile du capitaine Alex Belzile. Dans la classe participation, la victoire est allée à l’équipe J.A. St-Pierre et fils de Jérôme Dubé, tandis que le Buro Grill&Bar du capitaine Samuel Sirois a triomphé dans la classe intermédiaire.

BELLE RENOMMÉE 

L’organisation d’un tel tournoi à l’extérieur des grands centres est évidemment un beau défi, mais le Tournoi du Kid jouit aujourd’hui d’une belle renommée auprès des joueurs. C’est pourquoi, année après année, le spectacle est au rendez-vous. 

«Mark Barberio nous a confié que l’évènement était connu maintenant par tous les joueurs. Ce qui explique qu’un Jonathan Marchessault ou un Phillip Danault ne puissent pas se présenter, ce sont des conflits d’horaire et non un manque d’intérêt», explique le co-organisateur.  

Après tout, le Tournoi du Kid est une belle opportunité pour les joueurs du midget AAA, du junior majeur, du réseau universitaire et même des équipes professionnelles, de retrouver la patinoire à quelques semaines du début des camps d’entrainement. Depuis 2011, ce sont plus de 30 joueurs de la Ligue nationale de hockey qui ont foulé la glace louperioise. 

L’organisation a déjà confirmé que le traditionnel tournoi sera de retour en 2019. Elle n’a pas non caché qu’elle aimerait proposer une classe «féminine».

 

Publicité

Commentez cet article