Publicité
25 juillet 2018 - 09:53 | Mis à jour : 11:00

La Pocatière et Trois-Pistoles sortent vainqueurs

Mardi soir, le CHOX-FM de La Pocatière a remporté une victoire de 7 à 3 en huit manches de jeu face au CIEL-FM à Rivière-du-Loup pour ainsi inscrire un 12e gain cette saison, soit le même nombre que les Cataractes de Grand-Sault qui sont au premier rang de la division Ouest. Pendant ce temps, le Construction Michaël Bérubé de Trois-Pistoles n’a fait qu’une bouchée des Braves Batitech du Témiscouata dans un gain de 17 à 2 à la maison.

La Pocatière vs Rivière-du-Loup

Devant 180 spectateurs au stade municipal de Rivière-du-Loup, il aura fallu jouer une manche supplémentaire pour déterminer un vainqueur. C’est finalement un triple de trois points de Martin Bossé en 8e manche qui a procuré une victoire de 7-3 au CHOX-FM. Le CIEL-FM avait pourtant pris les devants 3 à 1 en 4e manche sur un jeu controversé, mais à la manche suivante La Pocatière a ramené les deux équipes à la case départ avec une poussée de deux points.

Œuvrant pendant sept manches, Dave Rémillard a récolté la victoire tandis que le jeune Thomy Lévesque a lancé la dernière manche pour inscrire le sauvetage. Au monticule pour le CIEL-FM, quatre lanceurs ont été utilisés en cette fin de saison. Philippe-Antoine Gagnon a effectué le départ, Michaël Lavoie lui a succédé, mais c’est plutôt Vincent Tardif qui a essuyé le revers.

Témiscouata vs Trois-Pistoles

Le Construction Michaël Bérubé de Trois-Pistoles a fait fi des deux points marqués dès la manche initiale sur le double de Félix Castonguay avec un retrait par les Braves Batitech du Témiscouata pour en inscrire à toutes les manches (3, 1, 1, 5, 4, et 3) et les écraser au compte de 17 à 2, devant plus de 200 spectateurs. Le Construction Michaël Bérubé a envoyé 10 frappeurs en quatrième et en cinquième manche pour sceller l’issue du match.

En plus d’avoir mis la balle en lieu sûr à quinze reprises, les gagnants ont aussi profité de 10 buts sur balles et de trois frappeurs atteints. Marc-Antoine Bérubé a lancé cinq manches pour mériter la victoire, sa première dans la Ligue Puribec. Pour sa part, Patrick Ouellet a subi un véritable calvaire au monticule pendant les six manches en défensive de son équipe.

 

Publicité

Commentez cet article