Publicité
6 janvier 2018 - 07:37

25 ans : une panoplie d’athlètes marquants

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

*En 2017, votre journal Info Dimanche a célébré ses 25 ans de publication. En cette année particulière, nous vous offrons un retour sur certains des faits ayant marqué notre région en compagnie de ceux qui les ont animés.

Le KRTB peut définitivement se compter chanceux d’avoir de si bons ambassadeurs sur le plan sportif. Au cours des 25 dernières années, ils ont été nombreux à briller sur les scènes régionales, provinciales, nationales et même internationales sans jamais oublier leurs racines. Survol des athlètes, des clubs et des organisations qui nous ont rendus fiers. 

Difficile de commencer cette rétrospective sans mentionner les noms de Marie-Pier Boudreau-Gagnon, Guillaume Bastille et Valérie Hould-Marchand. Tous les trois Olympiens, ces athlètes en nage synchronisée et en patinage de vitesse nous ont tenus en haleine pendant les compétitions internationales. Ils sont aussi l’exemple parfait qu’il est possible d’atteindre les sommets quand on croit en ses rêves. 

Le Pistolois Charlie Bilodeau pourrait d’ailleurs être le prochain à suivre les traces de ces athlètes d’exception. Le patineur artistique aura la chance, dans quelques jours, de se qualifier pour les Jeux olympiques de Pyeongchang. Chose certaine, le duo Bilodeau-Séguin est l’avenir du patinage artistique en couple au Canada. 

Toujours sur le plan international, il est impossible de passer sous silence les succès de Diane Roy (course en fauteuil roulant) et de Cindy Ouellet (basketball en fauteuil roulant), à plusieurs reprises membres de l’équipe canadienne aux Jeux paralympiques. 

En quilles, la Pistoloise France Joubert a elle aussi brillé sur la scène mondiale. Championne canadienne à plusieurs reprises, elle a ouvert la voie à une relève très intéressante et prometteuse en Alex Côté (L’Isle-Verte) et les frères Nathan et Cédérick Ruest-Lajoie (Témiscouata-sur-le-Lac). 

ATHLÉTISME, COURSE 

Au cours des dernières années, le KRTB a également bénéficié d’une belle représentation de ses athlètes en athlétisme en province et au pays. À Rivière-du-Loup, Alexandro Allison-Abaunza a brillé sur la scène universitaire, tout comme Béatrice Deschênes St-Pierre, Béatrice Ouellet et Alexandre Lebel. Il y a aussi Catherine Vaillancourt qui excelle au duathlon. Tout cela, grâce à l’entraineur Marcel Gagnon qui a relancé avec succès le club Filoup de Rivière-du-Loup. Le club Les Vaillants du Témiscoauta n’est pas en reste, loin de là. La tradition d’excellence aux lancers s’est poursuivie avec Pascale Dumont et Simon Beaulieu, notamment. 

Dans les sports motorisés, nul ne peut oublier les succès de Johnny April en accélération de motoneige et celles de Marco Dubé en motocross. Aujourd’hui, Karl Normand est d’ailleurs le digne successeur de son idole, lui qui est roi des circuits intérieurs et extérieurs au Québec et au Canada. 

Évidemment, une rétrospective de cette envergure, bien qu’elle ne soit pas exhaustive, ne pourrait pas être complète sans Marc-Antoine Bérubé de Trois-Pistoles. Repêché par les A’s d’Oakland en baseball, il se développe présentement aux États-Unis et il est le représentant d’une belle et grande tradition de baseball dans les Basques. 

En patinage de vitesse, il nous faut également mentionner les noms de Raphaële Lemieux, qui aujourd’hui rayonne en cyclisme à l’international, Yoann Gauthier et maintenant Alexis Marceau qui prendra part, très bientôt, à ses premiers championnats du monde. 

En trial, la famille Fortin-Bélanger est de tous les podiums aux compétitions québécoises et canadiennes. Le paternel Paul-Yvan et les fils Michel et Félix ont même démontré leur talent aux États-Unis et en France. Ils sont de fidèles ambassadeurs de ce sport qui gagne à être connu. 
En boxe, l’EBO RDL s’est bâti une réputation de choix en province grâce aux organisations des Gants dorés et des Gants de bronze, mais également en raison des performances de ses athlètes. Pensons notamment à Fay Chabot et à Brian Nadeau-Ouellet. 

Parmi les autres noms à retenir, n’oublions pas ceux de Justine Pelletier, actuellement membre de l’équipe du Rouge et Or de l’Université Laval en rugby qui est suivie de près par l’équipe sénior canadienne et Marie-Pier Veilleux, espoir de grand talent en nage synchronisée. Il y a aussi ceux de Marie-Philippe Nadeau, double fois championne canadienne en patinage artistique synchronisé, Frédéric D’Amour, athlète en badminton et en racketlon, Gabriel Ouellet en football universitaire, Allan Sirois, membre du Temple de la renommée de la ECHL, Marie-Hélène Bélanger en volleyball, Michaël Laverrière en CrossFit, Vincent Huard-Pelletier en dynamophilie et Danny Berthiaume en judo. 

ORGANISATIONS 

Que ce soit dans la région de Rivière-du-Loup, des Basques ou du Témiscouata, de nombreuses organisations ont aussi marqué l’histoire sportive de la région. 

En hockey, pensons rapidement aux Albatros, au Promutuel, au CIMT et maintenant aux 3L à Rivière-du-Loup, champions 2015 de la Coupe Vertdure dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). 

S’ils n’ont pas encore remporté la finale des séries éliminatoires, les Albatros jouissent déjà d’une riche histoire. Leur apparition, en 2005-2006, a permis la tenue de la Coupe Telus à Rivière-du-Loup, de la conquête de deux Coupe Dodge et du développement de nombreux joueurs dans les circuits professionnels. Les Témiscouatains Gabriel Dumont et Gabriel Bourque ont été les premiers à atteindre la LNH. Il y a aussi Alex Belzile, de Saint-Éloi, qui est y vraiment tout près (LAH). 

Toujours en hockey, il ne faut pas oublier les succès des Rorquals, des Rebels (Junior AA) et du CIEL-FM de Trois-Pistoles, tout comme les bonnes performances des Prédateurs au Témiscouata. 

En baseball, la région de Trois-Pistoles est aussi depuis de nombreuses années le lieu où l’on retrouve certainement les équipes de baseball les plus compétitives. On ne compte d’ailleurs plus le nombre de championnats remportés par les Cannoniers, le FM 107, le Construction Michaël-Bérubé et la Fromagerie des Basques (junior BB). Ces dernières années, il y a eu de belles compétitions avec les Braves du Témiscouata et le CIEL-FM de Rivière-du-Loup. 

En natation, le club Les Loups-Marins fait partie de l’histoire sportive louperivoise. Aujourd’hui, le club fait partie des 15 meilleurs au Québec, un sommet jamais atteint. Parmi les bons nageurs à s’y être développés, pensons à Pierre-Olivier Jean et François Michaud-Belzile. 

Soulignons aussi tout le travail réalisé par le Ballon sur glace (BSG) mineur du Témiscouata, qui chaque année, performance extrêmement bien lors des championnats canadiens. Le Témiscouata est toujours reconnu comme une force en ballon sur glace. 

Enfin, les Guerriers de l’École secondaire de Rivière-du-Loup forment aujourd’hui toute une organisation. En 2017, ils ont marqué l’histoire en remportant, la même année, les championnats régionaux dans les catégories benjamins et juvéniles. 

Les sportifs de talent sont très nombreux dans notre région. Il faut en être très fiers. 

 

Publicité

Commentez cet article