Publicité

18 septembre 2013 - 06:24

Gabriel Dumont devra se démarquer

Pierre-Luc Chenel

Par Pierre-Luc Chenel, journaliste

Twitter Pierre-Luc Chenel

Dégelis - À l'aube de sa quatrième saison chez les professionnels, Gabriel Dumont est conscient que ce ne sera pas facile d'obtenir un poste chez les Canadiens de Montréal. Présentement, l'organigramme à la position de centre est saturé et les postes disponibles sont rares.

Cependant, le choix de 5e ronde des Canadiens en 2009 a pour but de faire partie du match d'ouverture de l'équipe, le 1er octobre contre les Maple Leafs de Toronto. « C’est sûr que ça va être difficile. Mais, je ne regarde pas ça de cette façon, a avoué le patineur de 22 ans. Pour le premier match de l’année, ils vont prendre les 12 meilleurs joueurs. Je me concentre à être un de ces 12 là. »

Lundi soir contre les Bruins de Boston, le natif de Dégelis a pu disputer un premier match préparatoire. Dans une défaite de 6 à 3, Dumont juge qu'il aurait pu en faire davantage. « J'ai donné tout ce que j'avais, mais je pense que je suis capable de faire mieux. J'espère avoir mérité une autre chance pour un autre match, a analysé Dumont. Ce fut un peu plus dur en première période. J'ai joué avec des joueurs avec qui je n'avais jamais joué depuis le début du camp. Après ça, je pense qu'on a commencé à se trouver un peu plus et ç'a mieux été. »

Le numéro 37 complétait un trio avec Charles Hudon et Christian Thomas. En plus de son temps de glace à égalité numérique, l'entraineur-chef Michel Therrien l'a aussi utilisé sur le jeu de puissance et en infériorité numérique. « Tout le monde essaie de se faire une place, a-t-il admis. Ils testent tous les joueurs qu'ils ont. »

CONFIANCE

Gabriel Dumont a disputé 13 parties avec le Tricolore la saison dernière, dont 3 lors des séries éliminatoires contre les Sénateurs d'Ottawa. De plus, il a marqué son premier but dans la Ligue nationale de hockey (LNH) contre les Penguins de Pittsburgh et Marc-André Fleury. Ce qu'il a acquis comme expérience lui a permis d'aborder le camp d'une autre façon. « C’est de la confiance et je sais que je ne suis pas loin d’eux. Je ne suis pas loin d’être un gars de la LNH. Ça me permet d’être beaucoup plus à l’aise au camp, a dit celui qui a signé un nouveau contrat de deux ans avec l'équipe. Mon but, c’est de jouer dans la LNH sur une base régulière le plus tôt possible dans ma carrière. »

CHANGER DE POSITION?

S'il ne peut se trouver une place au centre avec les Canadiens, l'ancien des Voltigeurs de Drummondville est prêt à jouer à l'aile. Il ne s'agirait pas d'une première expérience pour lui.

Avant le début du camp d'entrainement, le directeur général, Marc Bergevin, avait mentionné qu'il était prêt à faire de la place à un jeune s'il méritait sa place. Gabriel Dumont a bien saisi la déclaration de son patron. « Je pense que beaucoup de gars sont visés par ce message. Michel Therrien et Marc Bergevin sont des personnes très justes, a signifié l'ancien capitaine des Albatros. Quand tu mérites d’avoir ta place, je pense qu’ils n’hésitent pas et on l’a vu l’année passée. Ce n'est pas des paroles en l’air. »

Publicité


Publicité

Commentez cet article