X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Ouverture officielle du nouveau service Un toit pour nous

durée 23 mai 2023 | 15h36
  • Info Dimanche
    Par Info Dimanche

    [email protected]

    Rêvé depuis de nombreuses années, le nouveau service d’hébergement de l’organisme Trajectoires Hommes du KRTB, Un toit pour nous, est maintenant réalité. La campagne de financement, nécessaire à sa réalisation, a été un franc succès. Sous la présidence d’honneur de l’homme d’affaires Stéphane Duclos, l'objectif ambitieux de 1 000 000 $ a été atteint et même dépassé.

    Selon Luc Laforest, directeur de Trajectoires Hommes du KRTB, il est difficile d’établir avec exactitude la somme amassée. Plus de 940 000 $ ont été récoltés en argent, mais plusieurs autres dizaines de milliers de dollars ont été amassés grâce à différentes contributions. Une chose est certaine :  les gens d’affaires et diverses fondations ont été très généreux financièrement à l’endroit du projet et de la mission de l’organisme. 

    En conférence de presse, le mardi 23 mai, M. Laforest a soutenu avoir été impressionné et grandement touché par la réponse de la population en général. En effet, des dizaines de personnes, restaurants et commerces ont offert de la vaisselle, des couverts, de la literie, des rideaux, des serviettes, des jouets, et beaucoup plus, afin d’équiper les cinq appartements disponibles. Certains dons ont même dû être refusés. 

    Luc Laforest a également souligné l’implication d’une vingtaine de bénévoles tout au long du processus. Les efforts déployés ces derniers mois ont une valeur inestimable pour l’organisme. Le travail d’équipe a été primordial. 

    «C’est un grand jour», s’est réjoui Luc Laforest, qui a longtemps souhaité le développement de ce service avec l’ancien directeur de l’organisme, Serge Bélanger.

    «C’est un rêve qui devient réalité. On est arrivés au bout du chemin et on est vraiment très heureux. On a hâte d’accueillir officiellement les hommes qui auront besoin d’un temps d’arrêt. Ça ne devrait pas être très long, puisque les demandes sont vraiment importantes.» 

    De son côté, Stéphane Duclos s’est dit fier de voir le projet se concrétiser. «Les organismes de proximité comme ça, c’est très important. Dans les périodes difficiles, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide», a-t-il dit. «Je tiens à remercier tous les donateurs, collaborateurs et bénévoles qui ont cru à ce projet-là dès le départ. Merci mille fois à tous.»

    Ces derniers mois, l'organisme a accueilli des hommes dans le cadre d'une période de rodage. Des ajustements ont été faits par la suite et les locaux seront maintenant officiellement disponibles. 

    UN TOIT POUR NOUS

    Rappelons que Un toit pour nous est un service d’hébergement temporaire pour hommes et pères avec enfants qui prend forme au 148, rue Fraser. Les hommes seront accompagnés et soutenus à différents niveaux (psychologique, physique, maintien du lien parental avec leur enfant) ou dans leurs activités (emploi, études, relations sociales ou familiales, relations de couple, etc.). Il s’agit d’une première au Bas-Saint-Laurent. 

    Les logements disponibles (deux logements 3 ½ et trois studios) leur permettront d'avoir un toit où ils pourront bénéficier d'un temps d'arrêt pour reprendre le contrôle de leur vie, contribuer à améliorer leur condition de vie et leur mieux-être. La collaboration avec les organismes du milieu est un élément important pour l’équipe afin d’éviter le dédoublement de services.

    Luc Laforest a tenu à spécifier que ce n’est pas un service 24/7, ni un service de crise, mais un service d’hébergement temporaire. Ce service répond à des besoins et, par le fait même, prévient les situations à risque d’itinérance.

    À preuve, plus de 20 % des hommes rencontrés au cours des dernières années auraient eu besoin d’hébergement, ce qui équivaut à presque 50 hommes. Depuis trois ans, le nombre de références reçues par Trajectoires Hommes du KRTB a augmenté de 102 %. 

    PARTENAIRES D’ENVERGURE

    Parmi les nombreux donateurs, le projet a pu compter sur Desjardins comme partenaire principal. La coopérative de caisses populaires a pris l’initiative d’endosser son rôle d’alliée en s’associant à Un toit pour nous grâce à un don de 125 000 $ sur une période de 5 ans. Cette collaboration est «très précieuse» pour Trajectoires Hommes du KRTB.

    L’organisme a aussi tenu à mentionner la participation de Mission Inclusion en tant que Partenaire «Projets spéciaux». Mission Inclusion a accepté de financer le service Un toit pour nous  avec un montant de 150 000 $ sur 3 ans. Ce montant est spécifiquement remis afin de défrayer le salaire d’une intervenante qui est nommée coordonnatrice du service.

    Notons que les travaux ont été effectués par Construction Béton 4 Saisons de Saint-Arsène. Luc Laforest a salué la contribution qui est allée au-delà des travaux et qui s’est manifestée par du temps et différents dons. 

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    20 février 2024 | 10h04

    Germaine Chouinard a fêté ses 102 ans!

    Germaine Chouinard a fêté ses 102 ans le 15 février 2024. Elle a célébré son anniversaire, entourée de sa famille au Pavillon des Cèdres de Rivière-du-Loup, où elle réside aujourd’hui. L’ambiance était assurée par le chansonnier Gervais Levesque. Mme Chouinard est native de Notre-Dame-du-Portage, d’une famille de 14 enfants. Elle a été élevée ...

    11 février 2024 | 6h02

    Partenariat de trois ans entre l’Hôtel Levesque et la Fondation de la santé de Rivière-du-Loup

    La Fondation de la santé de Rivière-du-Loup annonce qu’elle a signé une entente de trois ans avec l’Hôtel Levesque pour son Golf en santé annuel, pour une contribution totale de 60 000 $. Depuis déjà deux ans, le Golf en santé la Fondation de la santé de Rivière-du-Loup porte le nom de Golf en santé Hôtel Levesque et se voit ainsi verser 20 000 $ ...

    25 janvier 2024 | 6h04

    Gicleurs : un sentiment de résignation dans certaines RPA

    L’obligation gouvernementale d’installer des gicleurs dans la grande majorité des résidences pour ainés québécoises a été une source d’anxiété et d’accablement pour plusieurs propriétaires ces dernières années. Aujourd’hui, à environ 10 mois de la date butoir de décembre 2024, une vingtaine de résidences n’ont toujours pas ajouté le système à leur ...