Publicité

9 avril 2020 - 09:33 | Mis à jour : 12:01

Incendie sur la rue Lafontaine: le pire a été évité

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Plusieurs ont craint le pire lors de l'incendie du 8 avril qui a ravagé un appartement de l'immeuble de trois étages qui abrite notamment au premier niveau le restaurant Symposium et la boutique Création Monik à Rivière-du-Loup. Si l’on ne déplore aucun blessé et aucune perte de vie, il semble bien que le pire ait aussi été évité alors que les dégâts sont contenus.

Sur la page Facebook de la boutique, la propriétaire Monique Hébert a transmis les bonnes nouvelles. «Toutes les robes vendues non livrées sont intactes et à l'abri dans un autre local hors de l'immeuble. Elles étaient dans l'arrière-boutique et cette zone n'a pas été touchée. Mais j'ai préféré les sortir. C'était ma priorité. Alors, soyez rassurées», a écrit Mme Hébert.

Cette dernière précise que c’est aujourd'hui, le jeudi 9 avril, que la boutique célèbre ses 33 ans d'existence. «C'est avec le coeur plein d'émotions que je soulignerai cet anniversaire. Merci à vous toutes», termine la propriétaire de Création Monik.

SYMPOSIUM

Du côté du Symposium resto Boutique, le propriétaire Nicolas Morin peut pousser un soupir de soulagement, le restaurant aurait été épargné.

«Ils vont voir dans les prochains jours s’il y a de l’eau qui va couler, mais en temps normal ce n’est pas supposé ! (...) Au Sympo zéro dégât pour l’instant, je l'ai échappé belle», nous a-t-il confirmé.

Rappelons que ce n'est pas la première fois que le restaurant est menacé par un incendie. Il y a deux ans, encore en avril, un feu situé dans un appartement du sous-sol avait nécessité l'intervention des pompiers.

N'eût été la vigilance du chef cuisinier, Guillaume April et de la rapidité d'intervention des pompiers du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup, le feu qui a pris naissance dans un mur situé du côté de la rue Ste-Anne, aurait pu causer d'importants dommages.

CAUSE ET RETOUR

Selon le directeur du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup, la cause la plus probable est d’origine électrique, donc accidentelle. Ce dernier confirme que les dommages sont principalement concentrés au logement d’origine.

«Toutefois, de l'eau s'est infiltrée dans la boutique, des dommages sont donc à prévoir. Il n'y a rien au Symposium», a confirmé M. Bérubé.

La douzaine de sinistrés ont été relocalisés pour une période de 72 heures dans un établissement hôtelier de la région mais leur retour pourrait être plus long. «Ils pourront regagner leurs logements dans une semaine au minimum. Pour ceux du deuxième, ce sera plus long», prévient toutefois Éric Deschênes, préventionniste et capitaine au SSIRDL.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article