Publicité

8 avril 2020 - 18:31 | Mis à jour : 22:12

Incendie sur la rue Lafontaine à Rivière-du-Loup

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 2

Un incendie s'est déclaré vers 18 h 15 le 8 avril dans un logement situé à l'intersection des rues Sainte-Anne et Lafontaine au centre-ville de Rivière-du-Loup. L'immeuble de trois étages abrite une douzaine d'appartements et deux commerces, le restaurant Symposium ainsi que la boutique Création Monik.

Plusieurs personnes se trouvaient à l'intérieur lorsque l'alarme a été donnée. «À notre arrivée, la plupart des gens étaient en train d'évacuer ce qui est une bonne chose. Nous avons été capables d'appliquer une attaque initiale rapide», raconte le directeur du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup, Éric Bérubé.

Toutefois, une reprise de l'incendie a forcé les pompiers à avoir recours à une attaque transitoire. «Ça nous a aidés beaucoup, surtout pour l'équipe en progression», ajoute le directeur. Lors de l'intervention, des flammes s'échappaient de la fenêtre de l'appartement donnant sur la rue Lafontaine.

Heureusement, il n'était pas occupé et faisait l'objet de travaux. «Nous avons eu la confirmation qu'il y a eu des travaux d'effectués dans la journée. On ne connait toutefois pas l'origine de l'incendie», ajoute M. Bérubé. Selon les informations récoltées sur place, il n'y a pas eu de propagation aux appartements voisins ni à la boutique. Toutefois, l'eau pourrait y avoir causé des dégâts.

Une douzaine d'occupants ne pourront réintégrer leur logis, ils seront pris en charge par la Croix Rouge afin de les reloger pour la nuit.

Rencontré sur place, le propriétaire du restaurant Symposium Resto Boutique, Nicolas Morin, faisait contre mauvaise fortune bon coeur. «Nous sommes déjà fermés à cause du coronavirus. J'ai déjà des rénos à effectuer avec mon autre restaurant le Dixie Lee...», a-t-il laissé tomber. Avec un peu de chance, seule la fumée aura eu un impact.

Près de 20 pompiers ont participé à l'opération. La rue Lafontaine était complètement bloquée dans ce secteur entre les rues Amyot et Sainte-Anne.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Entièrement d'accord Mr Lavoie. Les minutes sont précieuses. Mais imaginez les minutes qui seront perdues lorsqu'après la construction de la nouvelle caserne en banlieue, à St-Luger, le camion devra se frayer un chemin à travers une circulation bloquée sur l'heure du midi au pont de St-Ludger !

    gilbert blachon - 2020-04-10 11:21
  • À l'arrivée de l'échelle aérienne, quelle ne fut pas ma surprise de voir les deux pompiers quitter le véhicule avec leurs appareils respiratoires, leurs cagoules protectrices et leurs casques en place.
    Quand on regarde les sites d'incendies sur You Tube,on se rend compte que la grande majorité des pompiers qui arrivent sur la scène perdent un temps précieux à endosser leurs matériel de protection avant de pouvoir s'attaquer à l'incendie. On sait pourtant que le feu double de volume à chaque minute.
    BRAVO aux officiers qui ont su inculquer à leurs pompiers cette procédure. Les quelques minutes sauvées peuvent faire la différence entre la vie ou la mort d'une personne coincée à l'intérieur du brasier.

    gilles lavoie - 2020-04-09 20:21