Publicité
27 septembre 2018 - 13:03 | Mis à jour : 17:34

Jean D’Amour estime n’avoir pas de leçons à recevoir de François Legault

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 12

Le député sortant dans Rivière-du-Loup-Témiscouata, Jean D’Amour, n’a visiblement pas apprécié la sortie publique de François Legault, mercredi à Rimouski. En réponse aux critiques du chef caquiste concernant l’inefficacité de la Stratégie maritime du Québec, M. D’Amour a voulu remettre les pendules à l’heure. 

«M. Legault mentionne qu’il ne s’est fait à peu près rien, mais c’est faux», a lancé le ministre des Affaires maritimes, lors d’un point de presse organisé afin de faire le bilan de sa campagne électorale. «La Stratégie maritime, au Québec, c’est 2 milliards et 300 millions de retombées économiques et l’Institut de la statistique du Québec nous confirme la création et la consolidation de 10 583 emplois, ce n’est pas rien.»

Selon Jean D’Amour, la Stratégie a également porté fruit dans la région. Il rappelle qu’elle a permis la rénovation du bateau de la traverse Trois-Pistoles/Les Escoumins, la relance à succès du Corégone au Témiscouata et la création de 20 emplois chez OrganicOcean (Rimouski). «À Rivière-du-Loup, on l’oublie, mais il y a un an, c’est aussi 5,2 M$ qui ont été aussi octroyés pour la réalisation du Carrefour maritime», a-t-il souligné, ajoutant que le port de Gros-Cacouna n’a quant à lui «jamais eu un si bel avenir devant lui» depuis son acquisition par le gouvernement provincial. 

Le député libéral a ensuite lui-même décoché une flèche à l’endroit du «Projet Saint-Laurent» de la CAQ : «Vous savez, le mot région figure dans la Stratégie maritime et non dans le Projet Saint-Laurent, même chose pour le mot environnement», a-t-il dit.

TRAVERSE À L’ANNÉE

Questionné à nouveau au sujet du projet d’une traverse à l’année entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon, M. D’Amour a assuré qu’il était sérieux. Rappelons que Denis Tardif a mis en doute cette promesse du candidat libéral, la semaine dernière.

«Moi je fais du développement et j’ai pris des orientations très claires. Est-ce qu’il y a quelqu’un, sur les deux rives du Saint-Laurent, qui doute qu’on a besoin de ce service-là à l’année? On en a besoin pour nos entreprises, pour nos travailleurs saisonniers. Je vais laisser M. Tardif à ses études, moi je vais faire le projet», a-t-il déclaré. 

«J’aurais aimé l’annoncer juste avant les élections, mais je devais respecter certains délais. Cependant, nous sommes en campagne électorale, si on ne prend pas aujourd’hui des positions claires et tranchées en regard de la réalisation de certains projets, à quel moment on va faire cela? J’ai évolué beaucoup avec ce projet au cours de la dernière année et je suis prêt à passer à une autre étape.»

AUTOROUTE 20

Quant au prolongement de l'autoroute 20, et la sortie du regroupement citoyen «Le Pont de la 20 ça tient pas debout» plus tôt cette semaine, Jean D'Amour a mentionné qu’un projet ne faisait jamais l’unanimité.

«Je respecte la position de ces gens-là, mais cependant, les citoyens et les élus municipaux, de Matane à Rivière-du-Loup, réclament l’autoroute 20. Pour des raisons de sécurité et pour des raisons fonctionnelles. Évidemment, nous allons continuer de sécuriser la 132 (…) Mais on a besoin de la 20 et on doit la faire. Je regrette, mais pour traverser une rivière, ça prend un pont. On ne va pas acheter une paire de rames à tout le monde.»

BILAN

À quelques jours de l'élection, Jean D’Amour s’est dit très satisfait de sa campagne, mentionnant qu’il a parcouru les 43 municipalités de la circonscription afin d’aller à la rencontre des citoyens. Il estime avoir mener une campagne pour les citoyens du comté, «en parlant de nous». 

«C’est exactement la campagne que je voulais vivre (…) J’ai un projet pour le comté. Ce que je propose, ce n’est pas mes lignes de parti comme ont fait d’autres. J’ai de l’ambition pour le comté, c’est ce qui me nourrit. C’est un tout empreint de principes et de cœur», a-t-il dit. 

Le candidat poursuivra sa tournée auprès des entreprises, des organismes et des citoyens. Il compte demeurer sur le terrain jusqu'au 1er octobre prochain.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

12 réactionsCommentaire(s)
  • Ça fait 9 ans qu'il est député et il n'y a encore rien au port de mer de Gros-Cacouna. À chaque élection, il fait des promesses et il voit venir les projets au large du fleuve. Jusqu'à maintenant, il y a seulement des poissons qui baillent. Cinq maisons, cinq familles pour chaque municipalité du comté, vieille promesse de sa part. S'il y en avait qu'une, il l'aurait annoncé 3 fois. Où sont-elles ? Les seules maisons qui se sont construites sont le résultat des entrepreneurs et promoteurs de la région, exemple à Saint-Antonin. Les autres maisons qui se sont vendues, ça s'est fait privément. Et la liste est très longue sur ces promesses qui sont encore des promesses et non des réalisations. Assurément, les députés ne peuvent pas tout faire pour les citoyens, il faut qu'ils s'aident aussi. Mais faire tant de promesses irréalisables de la part de Jean D'Amour, c'est abuser de la confiance des gens et donner de faux espoirs. Espérons que la population ne se fera pas prendre encore à ce jeu indécent.

    Paroles, paroles... - 2018-09-28 16:50
  • Une preuve qui évalue mal son implication et refuse d'écouter les gens il écoute une personne lui meme. Il refuse toujours de travailer avec les autres et fait le minimum et fait miroiter des projets

    Un citoyen pas content - 2018-09-28 11:20
  • Pour Mr D'Amour : Une maxime dit ceci : ``Personne ne se bâtit une réputation sur ce qu'il projette de faire``. Depuis longtemps Mr D'Amour nous inonde de ses projets qui n'aboutissent jamais. À l'électeur de conclure s'il va changer ou non, puisque la mode est au changement.

    GB3 - 2018-09-28 09:59
  • Je comprend m d’amour de vouloir mettre de côté couillard! Encore aujourd’hui son bon chef nous a démontré comment il est pédant et raciste au sujet du candidat de la CAQ en beauce qui est marocain de naissance mais adopté par une famille d’ici a 1 ans.

    Bidy - 2018-09-27 20:04
  • Cibole volmog le Cannabis n’est pas encore l’égale 😂😂😂

    Réaliste - 2018-09-27 17:12
  • Le député D'Amour, n'a pas de leçon à recevoir de de François Legault, ni de personne d'ailleurs car il n'a jamais appris le proverbe de Confucius :Si l'homme a deux oreilles et une bouche, c'est pour écouter deux fois plus qu'il ne parle."

    Volmog - 2018-09-27 16:29
  • J’espère que nous allons voter stratégique pour même plus voir dans l’opposition mais dans sa ferme la place où il fait moin dommage.

    Réaliste - 2018-09-27 14:56
  • Vous avez oublié l'usine de crème glacée à Trois-Pistoles et l'usine des granules à st-jean-de-dieu. Cette fois-ci nous n'avons pas eu droit à une grosse annonce...

    Jacques - 2018-09-27 14:47
  • Le traversier vers la rive de l'opposition approche.

    Bob - 2018-09-27 14:35
  • impayable ce D'Amour, si on ensemence un lac c'est stratégie maritime. De toute façon avec le paquet d'argent saupoudré ici et là, va repasser. Fait de la politique comme dans le temps de Duplessis

    Bernard Ouellet - 2018-09-27 14:22
  • Je crois monsieur d’amour car il est homme de la situation avec beaucoup de cordes à son arc( enquenteur, journaliste,agriculteur,ingénieur,lobbyiste) j’espère rien oublier.

    Dégoûté - 2018-09-27 13:46
  • Ça fait depuis qu'il existe qu'un bel avenir nous est promis à Cacouna. Tout comme avec la 185.
    Quand est-ce qu'il va changer son disque Jean D'Amour avec ses promesses jamais réalisées?
    En espèrent qu'il se retrouve très bientôt dur la banquette arrière à ruminer ses fausses promesses jamais tenues.
    Pauvre de lui, ce chantre de la vieille manière de faire de la politique.

    Péquiste convaincu - 2018-09-27 13:34