Publicité
6 septembre 2018 - 11:48

La Table des Préfets du Bas-Saint-Laurent s’invite dans la campagne électorale

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Toutes les réactions 1

La Table des Préfets, composée des préfets des huit MRC du Bas-Saint-Laurent, a invité le mercredi 5 septembre les candidats à prendre des engagements clairs pour répondre aux huit enjeux vitaux identifiés par la Table et ainsi défendre l’avenir de nos communautés.

Les préfets du Bas-Saint-Laurent veulent entendre les engagements des candidats concernant ces enjeux qui ont une incidence directe sur le cadre de vie de leurs populations et de la vitalité économique de leurs territoires.

Les enjeux sont : la santé et les services sociaux; la diversification économique; l'adaptation aux changements climatiques; la mobilité durable des biens et des personnes; l'attractivité et rétention; la foresterie; le développement des énergies renouvelables; la décentralisation et déconcentration des décisions et services gouvernementaux.

1.    Enjeu : Santé et Services sociaux
La Table demandent un meilleur arrimage entre les orientations nationales, celles dites régionales ou territoriales. Elle demande à ce que des efforts additionnels soient réalisés dans les meilleurs délais afin de favoriser une réponse territoriale aux besoins exprimés par nos populations. Qu’un mécanisme soit mis en place afin de s’assurer, territoire par territoire, des rétroactions nécessaires entre les acteurs du milieu.

2.    Enjeu : Diversification économique
Les préfets observent que la loi sur la protection du territoire agricole a besoin d’être revue en profondeur afin qu’elle assume ses responsabilités en regard du développement de nos territoires et qu’elle s’ajuste à la nouvelle réalité du 21e siècle!
La Table demande donc à ce que les leviers de développement économique soient bonifiés financièrement de façon importante via le Fonds de développement des territoires.

3.    Enjeu : Adaptation aux changements climatiques
Les préfets demandent davantage d’investissements dans la recherche via l’UQAR et que des projets pilotes puissent être menés rapidement afin de faire face à des bouleversements côtiers dans un avenir plus immédiat.

4.    Enjeu : Mobilité durable des biens et des personnes
Le préfets regrettent que transport collectif local, régional et interrégional manque d’investissement au détriment encore une fois des citoyens. Actuellement, à titre d’exemple, la compagnie d’autobus Orléans Express est la seule à faire le trajet entre les MRC des 3 M et Rimouski et ce à un prix trop élevé pour plusieurs citoyens.

5.    Enjeu : Attractivité et rétention
En cette ère des communications et du numérique, la Table déplore que plusieurs communautés n’aient pas accès à internet haute vitesse et à la téléphonie cellulaire, ce qui nuit au développement économique et à l’attractivité de nos territoires.
Les préfets demandent donc un engagement ferme afin d’offrir à toute la population du Bas-Saint-Laurent un accès juste et égal aux moyens de communication cellulaire et internet, et ce dès le premier mandat.

6.    Enjeu : Foresterie
Des investissements supplémentaires seront nécessaires pour assurer la régénération adéquate des forêts qu'il faudra récolter en raison de la tordeuse particulièrement en forêt privée.
La Table estime que deux millions de dollars additionnels par année devraient être investis en forêt privée pour les cinq à 10 prochaines années pour maintenir la productivité de ces forêts. D'autre part, le dossier de l'emploi forestier est urgent dans la région, car la relève est insuffisante pour combler les départs à la retraite.

7.    Enjeu : Développement des énergies renouvelables
Des programmes de soutien financier devront être mis en place pour permettre une plus grande utilisation de la biomasse forestière par l’entremise de chaufferie-bois ou de réseaux de chaleur.
Que les MRC soient reconnues compétentes en matière d’énergie solaire et que les mêmes attentes d’actionnariat et de contrôle soient intégrées envers les développeurs que pour les projets éoliens.

8.    Enjeu : Décentralisation et déconcentration des décisions et services gouvernementaux
La Table demandes aux candidats de prendre cause et fait en faveur d’une véritable déconcentration/décentralisation afin d’amener davantage de ressources dans nos régions en offrant ainsi une réponse optimale et mieux adaptée.
La Table des préfets affirme que ces 8 enjeux doivent trouver écho auprès des partis politiques et de leurs candidats. À eux maintenant, de nous faire la démonstration par des engagements clairs que l’avenir de nos régions est au cœur de leur préoccupation.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Ils ont juste à faire comme nous les préfets. Écouter les débats (3 heures dans le Témis), lire les journaux et regarder les nouvelles à la télé et ils verront très bien les positions des candidats sur ces sujets qui ont déjà tous été traités.
    Les préfets sont des élus, ils devraient comprendre qu'après 3 ou 4 débats des candidats dans une campagne, il y a un travail de terrain à faire pour chacun d'eux.
    Bien confortablement assis dans son bureau et rien sur celui-ci, c'est facile de jouer le grand chef des élus. Désolé, mais une campagne électorale, c'est assez inhumain et on ne respecte pas cela en demandant aux candidats chacun sa petite affaire, même si ça déjà dit.

    Et ben ! - 2018-09-06 16:36