Publicité
10 octobre 2019 - 16:18 | Mis à jour : 16:20

Internet haute vitesse et téléphonie cellulaire

Les autres candidats déconnectés de la réalité, selon Généreux

Le député sortant et candidat conservateur dans Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, s’inquiète des engagements annoncés par le Parti libéral du Canada et par le NPD en début de campagne visant à plafonner et réduire les tarifs de téléphonie cellulaire. 

Bien que l’ensemble des candidats aient déclaré leur intention d’améliorer l’accès au service Internet haute vitesse et cellulaire dans la circonscription, le candidat conservateur compte miser sur les liens constructifs qu’il a établis avec l’industrie au cours des quatre dernières années pour encourager les fournisseurs de télécommunications à mieux desservir la circonscription. Il cite comme exemple l’investissement de 15 millions $ annoncé par Telus au printemps 2019 afin de couvrir l’ensemble de la MRC de L’Islet avec la fibre optique.

«Un bon député ne doit pas seulement représenter les citoyens de la circonscription à Ottawa, mais aussi travailler activement à faire valoir l’importance de la région auprès des fournisseurs et encourager l’investissement du secteur privé, a souligné Bernard Généreux. Je souhaite continuer à être le lien direct entre les citoyens et les télécoms, afin que la couverture inadéquate puisse être corrigée le plus rapidement possible.»  

M. Généreux a tenu à rappeler que ces actions ne se font pas seules et qu’il avait notamment réussi à asseoir autour de la même table des dirigeants d’entreprises privées, qu’il était aussi intervenu auprès du CRTC, en plus d’avoir travaillé étroitement avec les élus pour faire valoir les enjeux du comté à ce sujet.

Quant aux promesses de ses adversaires, le candidat conservateur soutient que plafonner et réduire les tarifs de téléphonie cellulaire de 25% est une tactique électoraliste ciblant les grandes villes, qui risque de mettre en péril l’investissement privé des télécoms en région.

«Le Parti libéral et le NPD, ainsi que leurs candidats cosmopolites, sont déconnectés de la réalité des régions en proposant de telles mesures, qui décourageront sans doute les télécoms d’investir chez nous, a dénoncé Bernard Généreux. Les gens de Mont-Carmel et de Sainte-Lucie-de-Beauregard qui m’interpellent me disent qu’avant de penser à leur facture, ce qu’ils veulent, c’est le service avant tout.»

Le candidat conservateur indique avoir les coudées franches et l’engagement de son chef à l’effet qu’un gouvernement conservateur fort exigerait que les fonds actuels consacrés à la large bande en milieu rural soient redirigés à des priorités stratégiques, afin de connecter un plus grand nombre de Canadiens dans les secteurs plus éloignés, actuellement moins attrayants d’un point de vue commercial. M. Généreux rappelle que le Bloc serait quant à lui impuissant pour agir dans ce dossier, puisque les règlements sont fixés par le conseil des ministres et non le Parlement. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article