X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Conseil des ministres : Amélie Dionne ignorée 

durée 20 octobre 2022 | 14h43
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Malgré quatre années de travail auprès des ministres régionales Marie-Eve Proulx et Caroline Proulx, voilà que la nouvelle députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata Amélie Dionne n’a pas été appelée à siéger sur le conseil des ministres du prochain gouvernement de la Coalition Avenir Québec. 

    Le premier ministre François Legault a plutôt opté pour la député de Rimouski, Maïté Blanchette-Vézina, comme ministre régionale des régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. Cette dernière hérite aussi d’un nouveau ministère, celui des Ressources naturelles et des Forêts, a-t-on annoncé lors d’une cérémonie officielle le 20 octobre.

    Depuis sa récente élection, la candidature d’Amélie Dionne avait reçu plusieurs appuis, dont celui des préfets Serge Pelletier, Bertin Denis et Michel Lagacé, de même que celui du maire de Rivière-du-Loup, Mario Bastille. 

    «Mme Dionne a accompagné Mmes Proulx dans l’ensemble du Bas-Saint-Laurent et elle a déjà travaillé avec plusieurs élus. Elle a eu accès à beaucoup d’informations et c’est clair que tout cela a une valeur qui est extrêmement importante», avait noté Michel Lagacé lors d’une entrevue avec Info Dimanche, soulignant que la nouvelle élue était aussi déjà «opérationnelle», grâce à ses connaissances des rouages politiques. 

    Au lendemain de son assermentation comme députée, Amélie Dionne avait confié que la possibilité ou non d’hériter de responsabilités ministérielles ne l’empêchaient pas de dormir. Elle avait expliqué qu’elle avait déjà atteint son objectif d’être élue députée et qu’elle était simplement heureuse d’avoir la chance de participer au développement de sa région au cours des prochaines années.

    Le conseil des ministres sera composé de 30 personnes, 16 hommes et 14 femmes. Parmi les nouveautés, Geneviève Guilbault devient ministre des Transports, Pierre Fitzgibbon sera ministre d’un super ministère de l’Énergie et l’Économie et Bernard Drainville est ministre de l’Éducation. Notons aussi que Mathieu Lacombe passe de la Famille à la Culture et aux Communications. La tête du ministère de la Famille est maintenant entre les mains de Suzanne Roy. 

    Notons par ailleurs que l'ancien député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, était présent au Salon rouge de l'Assemblée nationale, jeudi.

     

     

    commentairesCommentaires

    1

    • PMD
      Pierre M. Drayaf
      temps Il y a 2 mois
      C'était prévisible....je ne rêvais pas en couleur.

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    20 octobre 2022 | 10h26

    Mathieu Rivest est assermenté

    Le nouveau député de Côte-du-Sud, Mathieu Rivest, a officiellement été assermenté le 18 octobre au Salon rouge de l’Assemblée nationale. C’est en compagnie des 89 nouveaux élus de la CAQ que M. Rivest a réalisé l’engagement solennel de servir les Québécois à titre de député avec honnêteté et justice.  «L’assermentation est un moment hautement ...

    19 octobre 2022 | 6h55

    La députée Amélie Dionne est assermentée 

    La nouvelle députée de la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne, peut officiellement siéger à l’Assemblée nationale. L’élue de la Coalition Avenir Québec a été assermentée lors d’une cérémonie organisée au Salon rouge de l’hôtel du Parlement, ce mardi 18 octobre.  Mme Dionne était accompagnée des 90 autres député(es) qui ...

    5 octobre 2022 | 6h04

    Amélie Dionne a eu le dessus aux quatre coins de la circonscription  

    La nouvelle députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne, a convaincu les électeurs des quatre coins de la circonscription lors de la dernière campagne électorale. Les plus récentes données fournies par le directeur de scrutin illustrent qu’aucune région n’a résisté à la popularité de la CAQ.  Milieux ruraux ou plus urbains, petites et ...