Publicité

13 août 2022 - 17:34 | Mis à jour : 22 août 2022 - 09:54

Élections provinciales : Myriam Lapointe-Gagnon au front avec Québec Solidaire

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

La candidature de la cacounoise Myriam Lapointe-Gagnon pour Québec Solidaire a officiellement été entérinée, ce 13 aout, lors de l’investiture qui se déroulait au Chalet des sports à Notre-Dame-du-Portage. La fondatrice du mouvement Ma place au travail tentera donc de se faire élire dans la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata lors de élections qui auront lieu le 3 octobre prochain.

Un peu moins d’une centaine de personnes, incluant les enfants, étaient présentes pour soutenir l’investiture de la jeune mère de famille de 30 ans. C’est à l’unanimité et sous l’acclamation de tous que la future psychologue a pris les couleurs de Québec Solidaire (QS). Myriam Lapointe-Gagnon a été émue de voir qu’autant de gens étaient venus pour elle : «Ça confirme que je ne suis pas toute seule à y croire et que j’ai pris la bonne décision. Une élection, ça ne se gagne pas tout seul, ça ne se gagne pas parce que tu es connue ou non. Ça se gagne parce qu’il y a des gens qui croient aux projets que tu défends. La présence de gens de toutes les générations ici aujourd’hui montre qu’ils y croient et que ça se peut».

Dans son discours d’investiture, la candidate a raconté qu’elle puisait sa force dans les liens, dans l’amour de l’humain et de sa résilience aussi. «Je suis fondamentalement convaincue de la puissance de notre solidarité et de la nécessité qu’on canalise notre colère ensemble pour que les choses changent. Là, il est temps qu’on s’occupe des vraies affaires», a-t-elle lancé.

La jeune femme est heureuse de courser en vue de la campagne électorale provinciale qui débutera d'ici la fin du mois d'aout. Elle mentionne que QS détient le seul programme qui considère l’avenir dans les propositions actuelles, puis son fils. «C’est le programme qui fait du sens, qui rassemble aussi. Je suis juste vraiment honorée de faire partie de cette belle équipe-là», confie-t-elle. Elle loue le travail colossal de Manon Massé et de Christine Labrie qui foncent pour défendre leurs convictions. «Ce sont des femmes de cœur qui adorent les êtres humains. C’est vraiment le genre de politicienne que j’aspire à devenir. J’espère vraiment pouvoir avoir l’honneur de siéger à l’Assemblée nationale avec elles», souffle-t-elle.

«Ça va être une lutte, et je vais lutter jusqu’au bout pour qu’on la gagne cette élection-là», clame Myriam Lapointe-Gagnon. Elle est d’attaque pour commencer la campagne dès maintenant et va «tout donner» avec son équipe qui la soutient derrière elle. Manon Massé, co-porte-parole pour le parti Québec Solidaire était présente pour l’investiture de la jeune femme. Cette dernière croit aux chances de Lapointe-Gagnon de l’emporter dans la circonscription cet automne : «Je pense que c’est une femme déjà connue, appréciée par les gens et je crois que le Québec en entier est prêt à ce qu’on amène une autre vision que celle que nous amène la Coalition avenir Québec. Et dans ce sens-là, quand je vois la centaine de personnes ici qui mettent l’épaule à la roue, ce sont de bons indicateurs». Elle ajoute que la jeune mère de famille est une battante, une grande «leader» qui rassemble et va tout faire pour lutter jusqu’à ce que les injustices qu’elle identifie soient améliorées. «Ce n’est pas une femme d’un seul combat […] on a besoin d’elle à l’Assemblée nationale», a assuré la député de Sherbrooke, Christine Labrie.

Myriam Lapointe-Gagnon en a profité pour annoncer l’inauguration d’un local de Québec solidaire au centre-ville de Rivière-du-Loup qui se déroulera le 21 aout prochain de 17 h à 19h.

Rappelons qu’il y a moins d’une semaine, une annonce avait été faite mentionnant le recrutement de la fondatrice du mouvement Ma place au travail. Le 8 aout, le Parti conservateur du Québec présentait leur candidate dans Rivière-du-Loup-Témiscouata, Louise Moreault. Pour la Coalition avenir Québec, c’est Amélie Dionne qui avait été annoncée comme candidate en avril.

Publicité


Publicité

Commentez cet article