Publicité

21 avril 2022 - 14:01 | Mis à jour : 16:46

François Legault officialise la candidature d’Amélie Dionne pour la CAQ

Par Andréanne Lebel, alebel

Toutes les réactions 2

C’était un secret de Polichinelle dans la région, Amélie Dionne sera la candidate de la Coalition avenir Québec dans la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata lors des prochaines élections provinciales. Le tout a été confirmé par le chef de la CAQ et premier ministre du Québec François Legault lors d’un point de presse le 21 avril.

«On ne peut pas imaginer une meilleure personne pour représenter Rivière-du-Loup à l'Assemblée nationale. Je la veux dans mon équipe et je vous implore de me l'envoyer à Québec le 3 octobre», a commenté le chef de la CAQ, François Legault lors de la présentation de la candidate.

De nombreux maires et élus de la circonscription, de Dégelis à Saint-Antonin, étaient présents lors de l’annonce de la candidature d'Amélie Dionne avec la CAQ aux prochaines élections. «Mes actions et tout ce que j’ai accompli au cours des dernières années prennent tout leur sens aujourd’hui. Il faut dire que chez nous dans la famille, l’implication n’était pas une option, mais un devoir. J’ai grandi dans l’engagement politique, pour qui le sens critique était très important. Il devait aussi s’accompagner de la volonté de faire la différence, faire bouger les choses, poser des gestes, s’impliquer», a indiqué Amélie Dionne lors de son discours prononcé à l’École de musique Alain-Caron de Rivière-du-Loup devant plusieurs membres de sa famille et personnalités politiques.

Elle entend faire du développement régional et touristique sa grande priorité. La candidate estime que ces leviers sont une manière de se «donner les moyens de nos ambitions et de faire prospérer l’économie locale.» Si elle est élue, Amélie Dionne pourrait devenir la première femme députée de la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata.

«Je pense que la somme de mes expériences et de mes compétences vont faire en sorte que je vais bien servir les citoyens. Je suis rendue là dans mon cheminement de carrière. Au cours des prochains mois, j’ai envie d’aller à la rencontre des citoyens pour parler des enjeux qui les préoccupent», a explique Amélie Dionne.

C’est la Coalition avenir Québec qui a approché Mme Dionne afin qu’elle présente sa candidature dans la circonscription. François Legault a d’ailleurs confirmé qu’elle était son «premier choix». «Je crois qu’il faut décentraliser, même en santé. Le gouvernement libéral a beaucoup centralisé les services, il faut les décentraliser et Amélie y croit. Il y a un potentiel extraordinaire pour amener du tourisme ici. Amélie connaît ça et c’est quelqu’un du coin. Elle a toute une famille impliquée depuis toujours», a-t-il dit à propos de sa candidate.

Au cours des quatre dernières années, Amélie Dionne n’avait pas caché ses ambitions politiques, travaillant tour à tour dans les équipes des députés Denis Tardif, Marie-Eve Proulx, puis pour la ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et ministre du Tourisme, Caroline Proulx. Mme Dionne s’était d’ailleurs impliquée en arrière-scène dans de nombreux dossiers de la circonscription comme attachée de presse et attachée politique. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Espérons qu'elle sera plus à l'écoute que Denis tardif et qu'elle défendra ses dossiers avec cœur car lui , c'était qu'ou ci qu'ou ca , d'où là ma déception.

    Vallier Desjardins - 2022-04-22 11:50
  • Bravo Amélie, tu as tracé ta route depuis longtemps et nous sommes heureux de voir l’aboutissement de tes efforts. Nous serons bien représentés et entre bonne mains.

    Guy Bouchard - 2022-04-21 17:22