X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le festival Vues dans la tête de… Robert Morin dévoile sa programmation

durée 27 janvier 2023 | 06h59
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Le festival de cinéma Vues dans la tête de… battra son plein du 9 au 12 février à Rivière-du-Loup. L’organisation a dévoilé sa programmation le 26 janvier et les films qui seront présentés dans le cadre de la carte blanche confiée cette année au cinéaste Robert Morin.

    «J’ai choisi des films qui ont été faits avec un concept plutôt qu’une histoire […] Ils sont souvent collés sur les acteurs et le récit, on en oublie la procédure formelle derrière ça. J’aime beaucoup la voir et la faire sentir. C’est un art visuel, le cinéma. Il doit faire des choses que les autres médias ne font pas», explique Robert Morin. Il s’intéresse au concept scénaristique et au côté conceptuel des œuvres qu’il a sélectionnées, sans qu’on ne perde le récit de vue pour autant.

    «’’Une très belle journée’’ de Patrice Laliberté a été complètement fait avec un téléphone cellulaire. C’est une critique de notre monde actuel, avec les influenceurs et les réseaux sociaux, en utilisant cette technologie. La partie conceptuelle est importante», ajoute Robert Morin. Ce dernier voulait mettre en scène la virtuosité des réalisateurs invités.

    Sa carte blanche compte aussi ses films «Requiem pour un beau sans cœur», «Papa à la chasse aux lagopède»,  «Un été comme ça» de Denis Côté et «Viking» de Stéphane Lafleur.

    Le festival a obtenu la diffusion en avant-première du film «Bungalow» de Lawrence Côté-Collins au cinéma Princesse le 11 février à 19 h 30, en présence de la réalisatrice et des acteurs Guillaume Cyr et Sonia Cordeau.

    En nouveauté cette année, Vues dans la tête de… aura maintenant un quartier général, un lieu physique où seront organisées des activités et des rencontres, au 122, rue Amyot à Rivière-du-Loup.

    DU CINÉMA POUR TOUS LES GOÛTS

    Les différents artisans du milieu du cinéma ne seront pas en reste puisque de nombreuses activités professionnelles seront organisées pendant les trois jours du festival, dont un maillage documentaire, des classes de maitre avec Robert Morin et André-Line Beauparlant, ainsi qu’une discussion organisée par la Table de concertation interrégionale en cinéma en collaboration avec le cinéma Paraloeil qui abordera les enjeux de la production dans l’Est-du-Québec.

    «Ce sont des moments forts parce que c’est la concrétisation, la rencontre physique avec les artisans du cinéma, ça vaut de l’or pour nous. C’est ce qui fait la force de notre école de cinéma», explique Martin Matte de l’École des métiers du cinéma et de la vidéo, basée au Cégep de Rivière-du-Loup.

    Des ateliers seront offerts aux jeunes du primaire et du secondaire. Leurs œuvres seront projetées quelques minutes avant la diffusion du film familial «Pharaon, le sauvage et la princesse» de Michel Oslo le dimanche 12 février au cinéma Princesse.

    Dans le cadre du volet Ville et villages en images, trois équipes se sont initiées au 7e art et ont tourné des images au cours des dernières semaines dans les municipalités de Saint-François-Xavier-de-Viger, Saint-Paul-de-la-Croix et l’ile Verte. Ces courts-métrages seront présentés le 11 février à 10 h au cinéma Princesse de Rivière-du-Loup.

    Le volet Court toujours!, une compétition de courts métrages francophones canadiens, s’est agrandi en 2023 avec de nouvelles catégories : Expérimental (projetés au Musée du Bas-Saint-Laurent), Fiction et Documentaire, diffusés au cinéma Princesse.

    La programmation complète et les billets sont disponibles au vuesrdl.com.

    Le cinéaste Robert Morin compte une trentaine d’œuvres à son actif. Il a gagné une vingtaine de reconnaissances dont le Prix du Gouverneur général en 2009 ainsi que le Prix Albert-Tessier en 2013.

    Au fil des années, le festival Vues dans la tête de… a accueilli les têtes d’affiche : Jeanne Leblanc, Anne Émond, Francis Leclerc, Myriam Verreault, Kim Nguyen, Micheline Lanctôt, Stéphane Lafleur, Hugo Latulippe, Sébastien Pilote et Maxime Giroux.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    18 mai 2024 | 6h31

    Dévoilement de l’exposition «Un nouveau nid pour nos œuvres»

    Depuis son ouverture, le Centre de jour de la Maison l’autnid offre à ses usagers des ateliers d’art. L’objectif de ceux-ci est de leur permettre d’exprimer leurs sentiments, leurs ressentis ou leurs craintes à travers leurs créations. Une exposition des œuvres créées par les usagers se déroulera du 5 au 28 juin au Café l’Innocent de ...

    16 mai 2024 | 6h59

    Une 3e place aux Francouvertes pour Loïc Lafrance

    Le 28e concours-vitrine musical les Francouvertes a couronné sa gagnante le 13 mai, l’autrice-compositrice-interprète autochtone Soleil Launière. L’artiste originaire de Saint-Antonin, Loïc Lafrance, a terminé sur la 3e marche du podium en réalisant l’un de ses rêves : jouer sur la scène du Club Soda à Montréal. Loïc Lafrance et les membres de ...

    10 mai 2024 | 6h00

    Louyer en papier à la Maison de la culture de Rivière-du-Loup

    Les œuvres de l’artiste collagiste de Matane Louyer sont présentées du 2 mai au 16 juin dans le hall de la Maison de la culture de Rivière-du-Loup. Cette exposition intitulée «Louyer en papier / collages et aquarelles» regroupe des œuvres de cinq collections différentes, réalisées à l’aide de milliers de morceaux de papier. Louyer, de son vrai ...