X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le Musée du Bas-Saint-Laurent remporte un prix Excellence de la Société des musées du Québec

durée 6 octobre 2022 | 06h59
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    La vision et le talent de la conservatrice Oriane Asselin Van Coppenolle et de l’équipe du Musée du Bas-Saint-Laurent ont été récompensés le 29 septembre par un prix Excellence provincial de la Société des musées du Québec pour l’exposition mettant en valeur l’artiste Rita Letendre, intitulée «Lignes de force».

    «J’étais super touchée, émue, fière. Le plus dur était de garder le silence jusqu’au congrès […] C’est énorme, c’est la première fois que le Musée du Bas-Saint-Laurent remporte ce prix-là pour une exposition», commente la conservatrice du musée. Le prix Excellence dans la catégorie 4 récompense les projets dont le budget global est compris entre 75 000 $ et 250 000 $.

    L’exposition gagnante met en lumière le travail d’une pionnière de l’art abstrait au Canada, Rita Letendre. Le corpus compte une trentaine d’œuvres créées entre 1953 et 1980 de style Hard edge, utilisant des formes géométriques et de forts contrastes créés par des couleurs vibrantes. On y retrouve aussi quelques tableaux témoignant de sa recherche picturale, inspirée par le mouvement, l’ombre et la lumière.

    La conservatrice et commissaire de «Lignes de force» Oriane Asselin Van Coppenolle voulait mettre en valeur la collection du Musée du Bas-Saint-Laurent, basé à Rivière-du-Loup, tout en consacrant une exposition à une artiste féminine. «C’est un projet où beaucoup de recherche a été faite. Ça implique donc de se laisser du temps pour la faire et livrer des expositions avec autant de contenu […] C’est une artiste majeure qui a une feuille de route impressionnante et qui n’était pas si connue du grand public. J’ai découvert sa pratique en faisant toute cette recherche. C’était touchant de découvrir cette femme si puissante qui a réussi à se démarquer dans ce milieu-là, très masculin», ajoute Mme Asselin Van Coppenolle.

    Les toiles exposées sont accompagnées d’une oeuvre chorégraphique de Soraïda Caron de Trois-Pistoles créée lors d’une résidence de deux semaines au Musée du Bas-Saint-Laurent avec les interprètes Geneviève Duong, Valérie Pitre et Sébastien Provencher sur une musique originale de Raphaël D’Amours. Une vidéo de la recherche chorégraphique du réalisateur louperivois Benoit Ouellet suit l’exposition en tournée.

    Tout au long de son parcours en tant qu’exposition itinérante, «Lignes de force» a bénéficié de bonnes critiques et le prix de la SMQ vient couronner le tout, estime Oriane Van Coppenolle. Cette distinction vise à reconnaître l’excellence des pratiques muséales et récompenser les réalisations qui contribuent à l’avancement de la muséologie québécoise.

    Née à Drummondville en 1928 de parents abénakis et québécois, l’artiste Rita Letendre s’est démarquée dès les années 1950 dans le milieu des arts montréalais. Elle s’est associée à Paul-Émile Borduas et aux artistes abstraits connus sous le nom d’automatistes. Rita Letendre a remporté le prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques en 2010. Elle a aussi été nommée officier de l’Ordre national du Québec (2002) et de l’Ordre du Canada (2005).

    » À lire aussi : Le Musée du Bas-Saint-Laurent en mode estival avec Rita Letendre

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h31

    Dévoilement de l’exposition «Un nouveau nid pour nos œuvres»

    Depuis son ouverture, le Centre de jour de la Maison l’autnid offre à ses usagers des ateliers d’art. L’objectif de ceux-ci est de leur permettre d’exprimer leurs sentiments, leurs ressentis ou leurs craintes à travers leurs créations. Une exposition des œuvres créées par les usagers se déroulera du 5 au 28 juin au Café l’Innocent de ...

    16 mai 2024 | 6h59

    Une 3e place aux Francouvertes pour Loïc Lafrance

    Le 28e concours-vitrine musical les Francouvertes a couronné sa gagnante le 13 mai, l’autrice-compositrice-interprète autochtone Soleil Launière. L’artiste originaire de Saint-Antonin, Loïc Lafrance, a terminé sur la 3e marche du podium en réalisant l’un de ses rêves : jouer sur la scène du Club Soda à Montréal. Loïc Lafrance et les membres de ...

    10 mai 2024 | 6h00

    Louyer en papier à la Maison de la culture de Rivière-du-Loup

    Les œuvres de l’artiste collagiste de Matane Louyer sont présentées du 2 mai au 16 juin dans le hall de la Maison de la culture de Rivière-du-Loup. Cette exposition intitulée «Louyer en papier / collages et aquarelles» regroupe des œuvres de cinq collections différentes, réalisées à l’aide de milliers de morceaux de papier. Louyer, de son vrai ...