Publicité

1 septembre 2022 - 15:26

Soraïda Caron en nomination pour le Prix d’artiste de l’année au Bas-Saint-Laurent

Le Conseil des arts et des lettres du Québec et Culture Bas-Saint-Laurent (CBSL) ont annoncé le 31 aout que Soraïda Caron (Danse – MRC des Basques), Robin Servant (Musique – MRC de Rimouski-Neigette) et Marie-Hélène Voyer (Littérature et conte – MRC de Rimouski-Neigette) sont les finalistes du Prix du CALQ – Artiste de l’année au Bas-Saint-Laurent 2022.

Le nom du ou de la lauréate sera dévoilé le 13 octobre prochain 17 h à la Forge à Bérubé à Trois-Pistoles lors du Gala de remise de prix de Culture Bas-Saint-Laurent. Ce prix vise à reconnaître un.e artiste ou un.e écrivain.e qui se démarque par le dynamisme de son parcours et l’excellence de ses réalisations récentes. Le prix, assorti d’un montant de 10 000 $, reflète la volonté du Conseil des arts et des lettres du Québec d’offrir un soutien tangible à la carrière de ceux et celles qui contribuent de manière exceptionnelle à la vitalité culturelle de leur région, par leur travail et leur talent.

 De plus, CBSL offrira au ou à la lauréat.e une œuvre originale de l’artiste Patrick Lavallée (arts visuels, MRC de Rivière-du-Loup). Le choix des lauréat.e.s est déterminé par un jury composé de pairs et coordonné par le Conseil.

SORAÏDA CARON

Diplômée d’un baccalauréat en danse contemporaine à l’Université du Québec à Montréal, Soraïda retourne à Trois-Pistoles. Forte de ses expériences d’interprète à Montréal et en France, elle développe sa carrière de professeure et chorégraphe qui lui vaudront le Prix à la relève artistique du Bas-Saint-Laurent en 2011. En 2015, elle fonde la compagnie Mars elle danse dont elle est la directrice générale, artistique et chorégraphe. Les œuvres Belles Bêtes, Lignes de force et Élégante chair sont présentées dans les festivals, salles de spectacle et musées à travers le Québec. Soraïda propose également des évènements récurrents dont le Marathon de la création et Au quai, on danse ! À l’été 2022, elle présente le solo Les Petits désordres au festival FURIES et Dansons aux Jardins dans les Jardins de Métis.

ROBIN SERVANT

Robin Servant est un musicien passionné par les musiques traditionnelles, l’improvisation et la composition. Actif au sein de plusieurs groupes de musique traditionnelle (Salicorne, Tord-Vis, la Marée montante) et de musique improvisée (GGRIL, Dionée, Escarbilles, duo Haley-Servant), il cherche à tisser des liens entre les traditions populaires et les musiques actuelles. Son travail s’organise autour de deux axes : partage de l’expérience et expérience de l’instant. Il travaille aussi comme compositeur et concepteur sonore pour l’écran. Il a collaboré à plus de 50 productions au cours des années. Comme artiste sonore, son travail d’installation et de composition électroacoustique est ancré dans les sons issus du territoire et des gens qui l’habitent.

MARIE-HÉLÈNE VOYER

Née au Bic en 1982, Marie-Hélène Voyer est titulaire d’un doctorat en études littéraires (Université Laval). Elle enseigne la littérature et la création littéraire au cégep de Rimouski. Poète et essayiste, se décrivant elle-même comme une hantée sereine, elle mène ses chantiers d’écriture autour des thèmes de la ruine, du territoire et de l’inquiétude. Son premier recueil de poésie, Expo habitat (finaliste au Prix des libraires), est paru à la Peuplade en 2018. Dans cette cavale poétique et géographique à travers les paysages du Bas-Saint-Laurent, elle fait l’inventaire des lieux qui ont forgé son regard et dénonce en filigrane nos démissions et nos paradoxes quant à l’occupation du territoire. Sa thèse de doctorat, Terrains vagues (éditions Nota Bene, 2019) dresse un panorama des représentations de l’espace incertain qui traverse les littératures française et québécoise contemporaines. Au cours de la dernière année, elle a publié l’essai L’Habitude des ruines (Lux éditeur, 2021), un plaidoyer contre l’oubli et la laideur dans le paysage bâti du Québec, de même que Mouron des champs (La Peuplade, 2022), un recueil de poésie qui dresse un hommage aux lignées de femmes oubliées qui ont bâti le Québec. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article