Publicité

13 septembre 2020 - 06:02

Dévoilement des finalistes de la relève artistique au Bas-Saint-Laurent

Culture Bas-Saint-Laurent a annoncé le 7 septembre les finalistes du Prix à la relève artistique du Bas-Saint-Laurent 2020. Il s’agit de Wina Forget de la MRC des Basques en théâtre, de Mathieu Savoie de la MRC de La Matanie en arts visuels et de Geneviève Thibault de la MRC de La Matanie en arts visuels. Le nom du lauréat sera dévoilé le 2 octobre prochain lors d’une remise de prix virtuelle.

Le Prix à la relève artistique du Bas-Saint-Laurent vise à maintenir la vitalité artistique et à dynamiser la vie culturelle régionale, soutenir la création artistique des artistes de la relève, favoriser leur reconnaissance et contribuer à leur promotion. Il est assorti d’une bourse de 2 000 $ offerte conjointement par les Cégeps de Rivière-du-Loup, Rimouski, Matane et La Pocatière. De plus, CBSL offrira au lauréat une œuvre originale de l’artiste Ito Laïla Le François.

Artiste multidisciplinaire qui s’est établie dans le Bas-Saint-Laurent, Wina Forget termine une maitrise en théâtre à l’UQÀM. Elle a écrit et mis en scène la satire politique Projet trolls: Apocalypse 2.0, présentée au Festival Fringe de Montréal en 2018. Elle a également mis en scène la pièce Sous l’eau douce au Théâtre du Bic en 2020 et a présenté la performance Sous éclats bleu-mer au quai de Trois-Pistoles à l’été 2020. En plus de sa pratique artistique, Madame Forget est également la fondatrice et directrice artistique de la compagnie théâtrale de Trois-Pistoles le Théâtre des petits paradigmes poreux.

Mathieu Savoie est originaire de la Baie-des-Chaleurs mais réside actuellement au Bas-Saint-Laurent. Sa pratique touche aussi bien la photographie que la vidéo. Depuis la fin de  ses études, son travail a fait l’objet de plusieurs expositions individuelles et collectives. Son  approche artistique est portée sur l’observation des comportements humains, sur la recherche identitaire, les caractéristiques complexes et énigmatiques et les singularités du quotidien dans lesquelles nous cohabitons. Lauréat du Prix Ensemble contre l’intimidation en 2015, Mathieu Savoie est un travailleur culturel depuis plusieurs années dans un centre d’artistes.

Geneviève Thibault a d’abord œuvré dans le domaine du tourisme avant d’étudier la photographie. Elle a obtenu un baccalauréat multidisciplinaire et débute cette année une Maîtrise en pratique des arts. Elle est boursière de l’Entente de partenariat territoriale en lien avec la collectivité du Bas-Saint-Laurent et lauréate 2019 du Prix international des Nouvelles Écritures (Freelens, France). Son récent livre photographique Blanc, publié en  février 2020 par les Éditions Cayenne, raconte en images la vie quotidienne des Ursulines de Québec. Depuis l'automne 2019, elle enseigne la photographie au Cégep de Matane.

Avec une approche ethnologie, Geneviève Thibault aborde les thèmes des rencontres, de la vie quotidienne, de la culture matérielle et des manières d’habiter.

Publicité


Publicité

Commentez cet article