Publicité
20 juin 2019 - 06:00

Une comédie ancrée dans le territoire et le terroir pistolois

La production estivale à l’affiche au Théâtre du Bic dès le 4 juillet, «Fin septembre, début janvier», est une comédie de Mathieu Barrette bien ancrée dans le territoire et le terroir pistolois. Au cœur de cette pièce, une opération de sauvetage de l’Île aux Basques, menacée par une usine de fabrication de bière qui crée des centaines d’emplois aux Trois-Pistoles.

Le Théâtre les gens d’en bas et la microbrasserie Le Caveau des Trois-Pistoles s’associent donc cet été pour que la réalité rejoigne la fiction. Une bière a été brassée pour l’occasion et sera disponible tout l’été au bar du Théâtre du Bic, de même que dans divers points de vente de la région.

De plus le 22 juin, un 5 à 7 festif aura lieu au Caveau des Trois-Pistoles afin de lancer officiellement cette bière, en présence de l’auteur Mathieu Barrette.

«Une usine de fabrication de bière crée des centaines d’emplois aux Trois-Pistoles, grâce à l’eau miraculeuse d’un petit étang de l’île aux Basques. La nouvelle sème l’émoi dans la population, divisée entre un boom économique et la protection du site», explique-t-on à propos de la pièce de théâtre.

Sabrina Rioux, la plus belle fille de l’endroit, et Jonathan Da Costa, guitariste vedette du Bic, spécialistes depuis l’adolescence des mauvais coups, font la paire pour sauver le joyau patrimonial. Posant un regard humoristique sur sa génération, Mathieu Barrette s’est laissé emporter par une conversation, rendue nécessaire, entre les différentes générations de néo-ruraux qui occupent aujourd’hui le territoire.

Publicité

Commentez cet article