X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Jean Charest annonce une aide de 19,7 M$ à Premier Tech

durée 7 mai 2012 | 17h20
  • Info Dimanche
    Par Info Dimanche

    [email protected]

    Rivière-du-Loup – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, était à Rivière-du-Loup aujourd'hui afin d'annoncer l’attribution d’une aide financière de 19,7 M$ à Premier Tech.

    L’aide financière, allouée par le biais d’Investissement Québec, permettra à l’entreprise de réaliser un projet intitulé Programme FAIRE (Fabrication Avancée et Innovation pour Renforcer l’Excellence), et ce, afin d’assurer sa compétitivité à long terme. Le coût total du projet est évalué à 111,2 M$. 

    Ce programme sera déployé dans les trois groupes d’affaires de Premier Tech ltée, soit Technologies environnementales, Équipements industriels ainsi qu’Horticulture et Agriculture.

    Plus précisément, une contribution financière remboursable de 11,2 M$ sera versée pour accroître la capacité de production et moderniser les procédés de fabrication, alors qu’une contribution financière non remboursable de 8,5 M$ sera attribuée pour le volet innovation.

    « Notre appui financier aidera l’entreprise à maintenir sa position concurrentielle sur le marché canadien, en plus de renforcer la présence du Québec à l’international. En permettant aux entreprises d’accéder à des infrastructures de fabrication de qualité et de poursuivre leurs activités de recherche et d’innovation, nous renforçons donc la compétitivité de l’économie québécoise. C’est avec fierté que nous appuyons une entreprise proactive qui répond aux exigences de la conjoncture actuelle en misant sur un projet de développement stratégique. La réalisation de ce projet permettra la création de 100 emplois et la consolidation de 1 000 emplois au Québec, dont 700 à Rivière-du-Loup », a déclaré le premier ministre Jean Charest.


    Le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Sam Hamad, et du député de Rivière-du-Loup et adjoint parlementaire du ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Jean D’Amour, le premier ministre Jean Charest écoutent le
    président du conseil et chef de la direction de Premier Tech, Bernard Bélanger.
    Photo : Hugues Albert


    L’entreprise ira donc de l’avant avec la réalisation de 34 projets d’investissement et de 20 projets d’innovation répartis dans ses trois principales places d’affaires au Québec, que l’on retrouve à Rivière-du-Loup, Joliette et Lachenaie. Elle procédera également à l’implantation de trois centres d’appel à Rivière‑du‑Loup et de nouvelles infrastructures manufacturières à Joliette.

    « Le soutien financier accordé à Premier Tech s’inscrit dans les efforts de notre gouvernement d’encourager l’innovation et de soutenir la recherche. Dans le nouveau contexte d’affaires, les entreprises manufacturières qui se démarqueront pour accroître leur productivité sont celles qui sauront utiliser toutes les formes d’innovation, qu’elles soient technologique, organisationnelle ou sociale. La présence d’entreprises qui innovent et se réinventent sans cesse constitue un avantage indéniable pour le positionnement stratégique du Québec comme milieu pour faire des affaires », a déclaré le ministre Sam Hamad. 

    Depuis sa création en 1923, Premier Tech connaît une croissance soutenue de son chiffre d’affaires. Au cours des 10 dernières années, son personnel est passé de 1 200 à 2 300 équipiers au niveau mondial. Elle compte aujourd’hui 48 ports d’attache dans 18 pays et exploite 24 installations manufacturières.

    Elle figure également parmi les entreprises phares du créneau Valorisation de la tourbe et des technologies agroenvironnementales, un des trois créneaux d’excellence du Bas‑Saint-Laurent.

    « L’annonce d’aujourd’hui reflète la préoccupation de notre gouvernement de soutenir les créneaux économiques prometteurs et de générer des emplois pour les populations locales. C’est en appuyant ce type d’initiative que le gouvernement démontre sa volonté d’encourager la productivité, de créer de la richesse dans les régions et de faire rayonner l’expertise d’ici à l’international », a indiqué le député Jean D’Amour.
                                                                                             
    « La réalisation de ce programme permettra à Premier Tech de continuer à innover dans ses produits, services et offres commerciales. Le tout s’accompagnant des investissements requis dans ses processus d’affaires, ses technologies de l’information et ses procédés de fabrication de pointe, lesquels visent ainsi à assurer sa compétitivité à long terme et de façon durable. Ce financement était essentiel pour nous, puisqu’il vient canaliser nos stratégies, nos efforts et nos investissements afin de positionner et de déployer l’entreprise dans un contexte économique de globalisation des marchés », a conclu Bernard Bélanger, président du conseil et chef de la direction de Premier Tech ltée.



    commentairesCommentaires

    29

    • T
      Tijoe
      temps Il y a 10 ans
      Sa va faire jaser dans le village!
    • PDEM
      Proche d'un employé maintenant au chômage
      temps Il y a 10 ans
      Que de belles nouvelles pour Premier Tech! Tout cela paraît très bien... Cependant dans les médias, personne ne dit que des dizaines de travailleurs chez Premier Horticulture sont maintenant sans emploi... Ils ont été mis au chômage pour une durée indéterminée qui pourrait se poursuivre longtemps... Une ou des usines ont été déménagées au Nouveau-Brunswick... On n'a pas vu ça aux nouvelles... Premier Tech paraît bien, Jean Charest paraît bien, Jean D'Amours paraît bien mais certains employés au chômage s'en sortent moins bien...
    • M
      Mimi
      temps Il y a 10 ans
      Belle annonce et belle photo! Bravo à tous!
    • C
      Coéquipier
      temps Il y a 10 ans
      Est-ce que cette argent va aller tout droit à Rexton, au Nouveau-Brunswick ou les employés mis à pied dans la division horticole vont être rappeler pour recréer ainsi 100 emplois qui étaient existants ??
    • P
      Pistoleros
      temps Il y a 10 ans
      J'ai de la difficulté à suivre la logique dans ces subventions. Si on n'a pas d'argent pour améliorer nos usines et notre production, pourquoi on donne tant d'argent pour s’afficher sur le stade PREMIER TECH. Il me semble que l'on développe ses affaires en premier et avec les profits on aide des complexes sportifs. Car de la façon que le gouvernement Charest agit, c'est tous les payeurs de taxes qui aident cette compagnie tandis que cette dernière se PETTE les bretelles dans le public. Pas surprenant que les étudiants soient si en MAUDIT ces jours ci. Mais la photo est bonne avec de beaux sourires, je suppose qu'ils sont tous fiers de nous....
    • NM
      Nancy M.
      temps Il y a 10 ans
      Et Premier Tech nous fait croire qu'elle n'est pas subventionnée! Ben oui, et le 8,5 M$ non remboursable alors??? C'est toujours beau chez PT!
    • ÉSP
      Équipier sous payé
      temps Il y a 10 ans
      Ça ressemble drôlement a : Je t'en donne 20 et tu m'en donne 10 pour les élections futures;) Et pendant ce temps on coupe chez les étudiants...On est du pour du changement...
    • M
      M"C
      temps Il y a 10 ans
      Bien beau pour PremierTech...Mais une chose est sur cette compagnie fais des millions de chiffres d'affaire par année et ils paient leurs employée a des salaires tres minime....Désolant de voir que des millions vont entrer dans cette compagnie et que les salaires vont demeurer les mêmes...
    • D
      David
      temps Il y a 10 ans
      Bravo a premier tech pour sa vision a long terme .
    • K
      Karine
      temps Il y a 10 ans
      Bravo pour la bonne nouvelle! Vraiment désoler pour tous ceux qui sont au chômage...Pour les autres qui chiales qu'ils sont sous payé rien ne les empêchent de se trouver une job mieux payé ailleurs!
    • LF
      Le fureteur
      temps Il y a 10 ans
      Une entreprise privée qui reçoit autant de subventions que Premier Tech me laisse songeur au plus haut point. Surtout qu'elle n'a pas de compte à rendre à personne sinon à Jean D'Amour et son valet Jean Charest. Belle photo en passant. Et on dira après que la paix sociale est en danger au Québec! Il y a de quoi.
    • JF
      J-F
      temps Il y a 10 ans
      Encore une subvention pour Premier,une compagnie qui c'est bâtit à la sueur du front de ceux qui paie des impôts!
    • F
      Franckyboy
      temps Il y a 10 ans
      L'argent attire l'argent !! Qu'on aide les entreprises, je suis pour, bien sûr; mais là ce n'est pas de l'aide... Les PME qui ferment sur RDL n'ont pas droit à la même aide, elles!
    • CDP
      chomeur de phl
      temps Il y a 10 ans
      envoye charest donne des subventions du gouvernement du qc pour que premier investise au nb pi que moi je perdre ma job ici a rdl apres 12 ans de service pour cette compagnie.j'espere que les gens vont arreter de croire que premier c des dieu et qu'ils vont se rendre compte que nous vyons juste ce qui est beau dans les médias et non les nombreuse perte d'emploie.pour le moment a phl il a eu au moin 20a25 mise a pied et ca va continuer.arretez de les appuyer sa fait que empirer les choses.
    • D
      Dan
      temps Il y a 10 ans
      Cé pas nouveau encore les riches qui ont une subvention pis quand ta une petite entreprise demande pas t'aura rien
    • P
      Pascal
      temps Il y a 10 ans
      Bravo aux gens de premier tech qui contribue au développement de notre région. Un projet de 111 millions on ne voit pas ça tous les jours Merci
    • MC
      Marie-C
      temps Il y a 10 ans
      Oui ils sont subventionnés Premier Tech, mais c'est ça la game des affaires, ils ne le sont pas plus que n'importe quelle autre grosse entreprise. Ils jouent dans leur ligue, c'est tout, et je suis contente qu'ils le fassent ici au lieu d'envoyer les emplois en Chine comme trop d'autres font. Avant de critiquer ça, regardez le nombre de fermetures d'usine annoncées l'an dernier au Québec. Une société ne peut pas vivre juste avec l'emploi de fonctionnaires...
    • PK
      Patrick Kirouac
      temps Il y a 10 ans
      Une belle somme d'argent pour construire une usine neuve au Nouveau-Brunswick. Premier Tech parait bien. Mais c'est une toute autre affaire lorsque l'on est équipiers pour eux. Régime de terreurs et menace de fermeture de poste sont des mots que les équipiers entendent souvent. Posez-vous la questions... Pourquoi PT cherche toujours des travailleurs ??? KIRP
    • BV
      Ben voyons!
      temps Il y a 10 ans
      Les salaires sont très bien chez PT et les employés sont bien traités. On se calme. Arrêtez donc de parler à travers votre chapeau et de dire n'importe quoi! Pour se développer en affaires il faut investir. Point final. Bravo Monsieur Bélanger pour votre vision et merci de continuer d'investir en région.
    • JL
      Jean Lafortune
      temps Il y a 10 ans
      Voulez-vous bien me dire comment se fait-il qu'avec les dizaines de millions de dollars qu'engrange Premier Tech chaque année qu'elle ait besoin de recevoir des subventions du gouvernement ??? C'est honteux qu'une entreprise de cette nature exploite les contribuables québécois de cette façon. Pure hypocrisie !
    • A
      Anonyme
      temps Il y a 10 ans
      Quel beau spot de pub! Premier Tech paraît encore bien, mais pourquoi sont-ils toujours en mode embauche? Subvention par dessus subventions.. Ils embauche en masse,juste avant leurs 3 mois, il les mettent à la porte.. Redemande d'autres subventions, et réembauche de nouveau..Et la roue tourne de cette façon depuis des années.. Si tu veux garder ta job chez Premier soit que tu es ingénieurs sous-payés à genre 14$/ l'heures.. Entouka...
    • C
      CP
      temps Il y a 10 ans
      Encore une fois c'est la valse du bien paraître au niveau médiatique et public pour Premier Tech. C'est bien beau de créer des nouveaux emplois, mais il faudrait peut-être s'ouvrir les yeux et avoir la volonté de garder les employés actuels en leur offrant des conditions de travail adéquates. L'entreprise a déjà de la difficulté à recruter dans plusieurs secteurs, puisque les gens ne sont plus intéressés à occuper des postes qui sont sous-payés. Ce n'est qu'une minorité de Messieurs ben voyons qui sont haut placés et satisfaits de leurs conditions. Comment peut-on dire que tous les gens qui commentent cette nouvelle parlent à travers leur chapeau quand ce sont des ex-employés ou des "équipiers" qui écrivent en toute connaissance de cause? En utilisant tout l'argent gaspillé en frais de voyages inutiles pour des activités mondaines, la compagnie pourrait facilement réaliser leurs projets d'innovation sans avoir besoin d'aide supplémentaire. Le gouvernement devrait plutôt investir dans des PME qui en ont vraiment besoin!
    • P
      Peter
      temps Il y a 10 ans
      Vous etes une belle gang de jaloux, Arreter de brailler. On parle de 700 personnes environt qui travaillent ici a rdl. Ya personne qui vous force a travaillé pour eux. Si vous etes pas content, allez travailler chez Du Breton,ASTA, etc..Félicitation a Premier tech ! p.s Non je ne travaile pas la.. !!
    • A
      Anonyme
      temps Il y a 10 ans
      Ne pas oublier que Premier Horticulture est une entreprise saisonnière,ils ne ramassent pas de tourbe l'hiver c'est pourquoi certains postes sont à contrat de 6 ou 3 mois selon les besoins de l'entreprise.
    • A
      Alice
      temps Il y a 10 ans
      Bonne nouvelle pour la région, bravo
    • DB
      Dan B.
      temps Il y a 10 ans
      C'est bien beau de donner de l'argent ,mais je crois qu'une entrepise qui fait des millionsss de pofis ne devrais pas avoire de tel montants d'argent. Nous la classe moyenne nous sommes sur taxer , il pourait essayer d'economiser un peut et nous laisser respirer un peut. Je ne crois pas que les dirigeants soit dans la classe moyenne.
    • LC
      le chomeur
      temps Il y a 10 ans
      pour la personne qui a écrite on se calme a doit etre proche des boss pi pas avoir peur pour sa job. mais que tu es fais un peu de chomage pi que t'arrive pu bein tu auras pas envie de te calmé.
    • C
      chomeur
      temps Il y a 10 ans
      pour ceux qui pense que phl ces saisonier c pas vrai je travail la depuis plusieur année et ces 12 mois par année a l'usine de prm.mais depuis 2 ans ont fait du chomage et il envisage de déménagé l'usine au nb ce qui va emmener environ 50 perte d'emploie.c'est pas normal.c'est malheureux a dire mais j'espere que ceux qui défendre premier se pairont quelques séjour de 4 a 5 mois sur le chomage a chaque années peut-etre que leur opinion changeras.et pour moi sa ne seras pas le chomage ca va etre la perte de mon emploie pour toujours surement alors pensez y bien .
    • R
      rox
      temps Il y a 10 ans
      nos commentaires ne sont pas tous publiés, car si ils le seraient tout le monde verraient que PT n'a pas du tout la côte dans le Bas du fleuve, comme il a été dit, on ne parle jamais de ceux qui sont mis à la porte sans raison, de quoi se poser des questions!!!!!! il serait temps que le Gouvernement s'ouvre les yeux.
    AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 8h49

    Les frères Bonneville invités au diner-conférence du Centre des dirigeants d’entreprise

    François Xavier et Marc-Antoine Bonneville de Lepage Millwork étaient les invités au diner-conférence du Centre des dirigeants d’entreprise de la région de Rivière-du-Loup qui se déroulait à l’Hôtel Lévesque ce 24 novembre. Les frères se sont confiés sur leurs débuts et la difficulté de se tailler leur propre place dans l’entreprise ...

    26 novembre 2022 | 10h58

    Réouverture du Resto des Basques à Trois-Pistoles

    Le Resto des Basques de Trois-Pistoles a rouvert ses portes le mercredi 23 novembre, après une fermeture de quelques semaines. Cette pause qui était effective depuis le 5 septembre a permis à l’équipe du restaurant de repenser tout le menu. Pour cette première semaine, seule la salle à manger est ouverte. Le chef Philippe Therriault et son équipe ...

    25 novembre 2022 | 10h16

    Groupe Lebel : investissement de 16 M $ à Dégelis

    Dans le cadre son plan quinquennal de modernisation, le Groupe Lebel a annoncé un investissement de 16 M $ pour son usine de Dégelis, ce 24 novembre. Selon Louis-Frédérick Lebel, président-directeur général, les travaux à réaliser constituent le dernier jalon afin d’amener l’usine à une taille respectable de niveau provincial et de la garder ...