X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Transport collectif au Bas-Saint-Laurent : 89% de la population est favorable à une bonification des services

durée 23 juin 2024 | 14h26
  • Un sondage Segma Recherche confirme la forte adhésion de la population au projet de bonification du transport collectif proposé par la Régie de transport du Bas-Saint-Laurent et à son financement par la voie d’une majoration de la taxe sur les carburants. En effet, 60% de la population préfère une majoration de la taxe sur les carburants de 0,02$/litre consommé sur le territoire, alors que seulement 26% opteraient pour l’ajout d’une taxe à l’immatriculation de leur véhicule.

    Rappelons que le 22 décembre dernier, le conseil d'administration de la Régie de transport du Bas-Saint-Laurent déposait un mémoire à monsieur Éric Girard, ministre des Finances, qui présentait la stratégie de transport collectif de la région ainsi qu'une demande de majoration de la taxe sur les carburants de 0,02 $/litre sur le territoire des 7 MRC concernées par le projet pour venir compléter le financement de cette Régie.

    Les résultats du sondage révèlent en plus une nette progression de l’intention d’utiliser le transport collectif au sein de la population régionale : 54% des personnes interrogées comptent utiliser ce service bonifié (59% chez les femmes). En 2016, cette proportion était de 26%.

    La Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent se réjouit des résultats de ce sondage qui viennent confirmer l’appui aux orientations prises par la région en matière de transport collectif. Au Bas-Saint-Laurent, l’acceptabilité sociale est du côté d’une majoration de la taxe sur les carburants. Cette mesure est plus équitable et moins coûteuse pour la population que celle proposée actuellement aux MRC par le gouvernement, car elle permet une répartition plus juste en mettant à contribution tous les véhicules qui circulent sur le territoire. L’utilisation de la taxe sur l’immatriculation ferait doubler le coût assumé par les résidents du Bas-Saint-Laurent par rapport à une taxe sur les carburants.

    La population bas-laurentienne et ses élus refusent le mur-à-mur du gouvernement pour le financement du transport collectif. Ils font consensus et demandent la majoration de la taxe sur les carburants. Les élus municipaux rencontrent monsieur Éric Girard, ministre des Finances, lors de sa visite dans la région prévue demain le 13 juin, pour lui présenter le projet et lui demander de travailler ensemble à cette mise en œuvre législative.

    «Notre Régie est un projet voulu et réfléchi depuis plus de 10 ans, qui s’appuie sur des études de besoins et sur une importante concertation régionale. Elle représente le plus gros regroupement intermunicipal en transport collectif au Québec. Ce sondage vient mettre à jour le consensus régional qu’il suscite! C’est 97 municipalités qui demandent au gouvernement d’écouter et de respecter le choix de leurs populations en autorisant la majoration de la taxe sur les carburants pour financer leurs services de transport collectif», souligne le maire de Saint-Modeste et président de la Régie de transport du Bas-Saint-Laurent, Louis-Marie-Bastille.

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    17 juillet 2024 | 6h59

    La Ville de Trois-Pistoles ranime son projet d’établissement hôtelier

    La Ville de Trois-Pistoles a récemment fait l’acquisition d’un ensemble de lots qui appartenaient à l’entreprise David Duperron Immobilier pour la somme de 450 000 $ afin d’y développer un établissement hôtelier de 70 chambres en bordure de la route 132, à l’ouest de la rue Jean-Rioux. Le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert, confirme que ...

    6 juillet 2024 | 6h00

    Projet éolien PPAW1: des places toujours disponibles devant le BAPE

    Si le projet éolien Pohénégamook–Picard–Saint-Antonin–Wolastokuk 1 (PPAW1) déchaine les passions, force est d'admettre que l'impact ne se ressent pas sur le nombre de participants aux séances du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Jeudi, l'organisme a précisé que plusieurs places étaient toujours disponibles pour toute ...

    5 juillet 2024 | 9h17

    La fusion entre les groupements forestiers de Témiscouata et de Métis-Neigette devra attendre 

    La fusion envisagée entre le Groupement forestier de Témiscouata et le Groupement forestier Métis-Neigette n’aura pas lieu, du moins à court terme. Le projet a été proposé aux membres lors d’une assemblée générale extraordinaire le 20 juin, mais le résultat s’est révélé insuffisant. Ce n’est toutefois que partie remise, estiment les ...