X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

L’Alliance de l’énergie de l’Est

La nouvelle voie d’entrée de la filière éolienne dans l’Est-du-Québec

durée 23 février 2023 | 12h08
  • François Drouin
    Par François Drouin

    Directeur de l'information, journaliste

    «Faciliter le transit», c'est en ces quelques mots que le président de la nouvelle Alliance de l'énergie de l'Est, Michel Lagacé a justifié la création de cette nouvelle société en commandite. Elle regroupe la régie intermunicipale de l'énergie du Bas-Saint-Laurent et celle de la Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine autrefois connues sous la dénomination de l’Alliance éolienne de l’Est.

    Pourquoi faciliter le transit, tout simplement parce que cette nouvelle entité qui se veut indépendante regroupe pas moins de 16 MRC allant de Montmagny aux Îles-de-la-Madeleine en plus de la Première nation Wolastoqiyik Wahsipekuk. Ce sont donc pas moins de 209 communautés et territoires qui s'y retrouvent, d'où l'importance accordée à la transmission des échanges.

    «Nous étions les deux régies de l'énergie et il y a deux ans, nous avions approché Montmagny et L'Islet. À cette époque nous parlions de l'Alliance éolienne de l'Est, mais c'était avant tout un chapeau virtuel. Quand vient le temps de signer des ententes avec des partenaires privés, tu te retrouves à courir après plusieurs personnes et tu viens ajouter des étapes. Là on vient exactement corriger le tir, c'est ça, faciliter le transit. Ça améliore notre travail administratif et ç'a facilité notre travail de liaison avec nos partenaires», explique Michel Lagacé qui est aussi préfet de la MRC de Rivière-du-Loup.

    Quant au financement, il proviendra toujours des MRC et des régies. Ces dernières effectueront les demandes de financement et d’autorisation auprès des différents ministères. En mode opération, le président assure que c’est toutefois l’Alliance qui aura «les deux mains à la pâte».

    PROJETS

    Sous le vocable de l’Alliance éolienne de l’Est, pas moins de 1 156 mégawatts répartis en 6 projets ont été soumis lors d’appels d’offres d’Hydro-Québec à l’été 2022, tant dans les catégories de 300 mégawatts que 480 mégawatts. L’Alliance investira 50% des sommes nécessaires. Les bénéfices sont aussi répartis de façon équitable entre ses membres liés à l’exploitation.

    «Nous avons espoir d’en remporter un et peut-être même deux. Chacun des projets est de 700 M$, il faut le souligner. Pour le KRTB ça serait du jamais vu. Il nous fallait nous doter d’outils pour être plus performants et avoir une meilleure approche avec nos partenaires privés», ajoute M. Lagacé.

    Le message qui est envoyé est simple, le développement éolien dans l’est de la province passe dorénavant par l’Alliance de l’énergie de l’Est. Le président se laisse même aller à rêver, oui il serait possible de viser un milliard en retombée pour les communautés. «On donne actuellement 13, 5 M$ par an pour le Parc éolien Nicolas-Riou et le parc éolien Roncevaux (en Gaspésie) sur un horizon de 25 ans. Avec deux ou trois projets supplémentaires sur 25 ou 30 ans, obtenir un milliard en bénéfice, oui c’est possible.»

    GISEMENT

    Quant au développement dans un horizon plus lointain, Michel Lagacé assure que les gisements éoliens (nom donné aux sites potentiels d’énergie éolienne où l’on retrouve une force et surtout une régularité des vents) sont particulièrement nombreux encore. Il promet que l’impact visuel fait partie des critères de sélection. «Nos critères sont déjà établis. On ne fera pas du développement éolien anarchique. On s’est battu pour ça. L’insertion paysagère, c’est pour cela qu’on s’est opposé il y a plusieurs années au projet de SkyPower.»

    Ce dernier rappelle que le projet de l’entreprise albertaine promettait des retombées de 300 000 $ avec un parc éolien qui a alterné au fil du temps entre 134, 114 et 121 éoliennes. À titre comparatif, le parc éolien Viger-Denonville rapporte près de 1,6 M$ avec seulement 12 éoliennes. De quoi amener du vent au moulin des partisans des projets communautaires.

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    12 avril 2024 | 12h04

    Les finalistes du 48e Gala des Prestiges sont dévoilés

    La Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup (CCMRCRDL) a dévoilé le 11 avril les entreprises et organismes finalistes de son 48e Gala des Prestiges, au Musée du Bas-Saint-Laurent. La présidente-directrice générale de la CCMRCRDL, Claudette Migneault, souligne que ces prix visent à reconnaître l’audace, la vision, la détermination et la ...

    9 avril 2024 | 14h14

    Les entreprises brillent au Témiscouata pour la 26e édition du Défi OSEntreprendre

    Les lauréats locaux du 26e Défi OSEntreprendre de la MRC deTémiscouata sont maintenant connus. Les maraîchers de la Madawaska et le Domaine Carte Blanche représenteront donc la MRC lors du gala régional qui aura le lieu le 1er mai à Matane. Dans le volet Création d’entreprise, pour la catégorie «Exploitation, transformation, production», c'est ...

    8 avril 2024 | 13h01

    Les lauréats du 26e Défi OSEntreprendre MRC de Kamouraska sont maintenant connus

    Le 26e Gala local du Défi OSEntreprendre MRC de Kamouraska se tenait le mardi 2 avril où cinq lauréats locaux ont été honorés. Ils poursuivront leur parcours à l’échelon suivant, dont les lauréats seront annoncés au gala régional le 1er mai 2024 à Matane. La détermination et la passion des entrepreneurs pour leur domaine d’activité ont été ...